Accueil > Mentalisme > La manipulation des masses et le marketing, expliqués par Hitler

La manipulation des masses et le marketing, expliqués par Hitler

Des millions de personnes gazées. C’est terrifiant mais on ne prend pas toujours la mesure de la chose. La Seconde Guerre Mondiale devient petit à petit une simple période dans les livres d’Histoire et une série de reportages émouvants sur Arte. Puis voilà.

À force de trop y réfléchir, j’ai ressenti un effet “Mind blown”. Vous savez lorsque vous pensez trop à quelque chose, vous finissez par ne plus le voir de la même manière ? Un peu comme quand vous répétez un mot 30 fois de suite bêtement, le mot vous paraît étrange, comme si vous veniez de l’inventer.

2e9afbadef78853c3a3ef3d03796eec8

Et bien pour Hitler c’est ce qui m’est arrivé. J’en suis venu à me dire : “mais bon sang, 3 millions de personnes mortes dans des chambres à gaz. Comment un être humain comme un autre, méconnu au départ, sûrement impuissant, a pu en arriver là ? Qu’est-ce qui m’empêche, moi, ou mon voisin, de devenir ce genre de personne ?”.

C’est alors que j’ai commencé le livre d’Hitler : “Mein Kampf”, “Mon combat” en Français. Écrit entre 1924 et 1925 dans la cellule qui le retient prisonnier suite à un coup d’état manqué, il s’agit de son journal intime.

La cellule d'Hitler
La cellule d’Hitler

Au delà de l’aspect répugnant de son idéologie, j’ai extrait l’une de ses techniques de manipulation bien loin des (tristement banales) affiches de propagandes qu’on nous resort à chaque fois que le sujet de la manipulation Hitlérienne est abordée.

Manipuler en utilisant la religion : le mode d’emploi

C’est un sujet d’actualité à l’heure où j’écris ces lignes (#Djihad). Dans son journal, Hitler écrivait quelque chose de très percutant à mon sens :

La grande masse du peuple n’est pas composée de philosophes : or, pour la masse, la foi est la seule base d’une conception morale du monde.

Il part du principe que tout homme dispose – ou souhaite disposer – d’une conception morale du monde. Une conception morale du monde, c’est un lot de valeurs et d’idées permettant  d’avancer dans la vie (“sur ce sujet, je pense ça. Sur cet autre sujet, je pense ça, etc.”). Selon lui, la majorité des gens utilisent la religion pour obtenir ce package idéologique facilement. La minorité restante, les Sages, utilise la philosophie.

C’est intéressant, parce qu’il explique ensuite que tout ce qui a été proposé pour remplacer la foi religieuse n’a été qu’échec. Il ne donne pas d’exemples précis mais je suppose qu’il parle d’idéologies politiques (par exemple le nationalisme, la foi en la patrie, en lieu et place de la religion).

Son plan d’action pour se glisser au pouvoir ? Ne pas se heurter à la religion puisqu’elle est indéboulonnable. Bien au contraire : il envisage de l’utiliser pour transmettre ses idées.

Pour Hitler, la religion est un cours d’eau qu’il faut empoisonner pour contrôler le peuple, puisqu’elle est le socle moral de la masse. En faisant parler la religion, Hitler pourrait contrôler les gens.

images

C’est une fois au pouvoir qu’il s’acharna réellement contre la religion et plus particulière le christianisme :

« Mais il n’est pas question que le national-socialisme se mette un jour à singer la religion en établissant une forme de culte. Sa seule ambition doit être de construire scientifiquement une doctrine qui ne soit rien de plus qu’un hommage à la raison. »

La science et la raison ne valent rien

Il rajoute sobrement :

La foi est plus difficile à ébranler que la science, l’amour est moins changeant que l’estime, la haine est plus durable que l’antipathie. Dans tous les temps, la force qui a mis en mouvement les révolutions les plus violentes, a résidé bien moins dans la proclamation d’une idée scientifique que dans un fanatisme animateur.  Quiconque veut gagner la masse doit connaître la clef qui ouvre la porte de son coeur.

Il oppose la science à la foi, l’estime à l’amour, l’antipathie à la haine. “L’objectivité est la faiblesse, la volonté est de la force”. C’est à ce titre qu’il décida de devenir un pur idéologue, et non un simple politicien pour qui l’on a de l’estime. C’est probablement la clef de son succès.

Que retenir de tout cela ?

Nos politiques, les terroristes et les as du marketing le savent et l’ont compris depuis la nuit des temps : pour manipuler les masses, il est possible (voire nécessaire) de jouer avec nos valeurs profondes. Expliquer que 1+1=2 n’amènera jamais aucune ferveur.

Quelques exemples d’actualités de cette manipulation idéologique :

  • GUERRE. Le Djihad offensif : le procédé est le même qu’avec Hitler. Les dirigeants utilisent la religion pour empoisonner l’esprit des fidèles et les envoyer au combat. Il s’agit de se battre et de tuer pour une idée (et contre celles des autres).
  • POLITIQUE. La manif pour tous en France : je ne me permettrai jamais de comparer les aficionados de ce mouvement avec le nazisme, ce n’est pas le propos. Mais le fait est que cette manifestation a mobilisé des centaines de milliers de personnes en France. La raison me semble simple : le gouvernement a voulu toucher à une idéologie. Augmenter les impôts n’a jamais amené des centaines de milliers de personnes à manifester dans la rue. Cependant, toucher à une valeur sociale fondamentale, proche de la religion qui plus est, peut déchaîner les foules.
  • PUB. Dacia et ses 4×4 low-cost : dans une de ses pub, Dacia joue sur les valeurs du club 4×4 (le fait d’avoir un 4×4). Dans la pub en question, un client fortuné essaie un 4×4 Dacia, il semble l’adorer mais refuse de l’acheter quand le vendeur lui donne le prix : “seulement 11.000 €”. J’ai trouvé cette pub bien pensée dans le fond parce qu’elle amène le téléspectacteur à penser qu’il peut enfin faire partie du club 4×4. D’un autre côté je la trouve plutôt mauvaise parce qu’elle renvoie le signal contraire : un membre du “club 4×4” refuse d’acheter un Dacia. Elle n’a d’ailleurs pas été diffusée très longtemps. https://www.youtube.com/watch?v=5EUtC
  • COMMUNAUTÉ. Les valeurs et l’idéologie sont les clefs de toutes les communautés Internet. Les gens se regroupent pour fédérer une idée, un état d’esprit. Récemment, Airbnb (le célèbre site de location d’appartements entre particuliers) a revu son image et a créé le BÉLO. Il s’agit du symbole d’appartenance de la communauté Airbnb, c’est à dire des voyageurs cosmopolites. C’est un axe marketing intéressant, à voir si ça fonctionne en pratique pour eux.
    Le BÉLO, logo d'Airbnb
    Le BÉLO, logo d’Airbnb
  • SPORT. On peut même gagner des records du monde grâce à l’idéologie…. véridique :  Les haltérophiles nord-coréens dopés « à l’amour » de Kim Jong-un.

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

54 commentaires

  • Très bon article, c’est vrai (et je trouve ça dommage) que l’on ignore quasi volontairement cette partie la de l’Histoire pourtant l’ascension au pouvoir d’Hitler et sa manipulation de masse est hyper intéressante.
    Comme exemple sympa d’idéologie marketing, je penserais tout d’abord à une entreprise tel que apple pour ne cité qu’eux. Je constate beaucoup de personnes ayant un ordinateur apple avoir le l’iphone ou l’ipad etc. qui va avec. En parlant avec eux, j’ai été très souvent surpris de leur attachement à cette entreprise “Moi j’ai que du apple, c’est le meilleur!” c’est assez choquant d’autant plus que ce genre de personne est vraiment pris dans l’étau de la firme, ainsi je pense que c’est pour cette raison que apple vend c’est produits beaucoup plus cher que ses concurrents pour un bien équivalent.

    • Salut Antoine,

      Tu as raison, le sujet de l’ascension au pouvoir semble un peu tabou. Il mélange idéologie, religion et manipulation : 3 sujets sensibles.

      Pour le marketing, c’est totalement vrai pour Apple ! On pourrait parler de ce genre de choses des heures, mais cette idéologie Apple contamine les fans d’autres constructeurs, comme Google. Les “fanboys Android” deviennent autant, voire plus virulents que les fanboys Apple. Je dirais qu’il y a un effet miroir : ceux qui s’énervaient de voir des fanatiques Apples vanter les mérites de la Pomme se sont mis à faire pareil pour s’y opposer. Paradoxal.

  • Très bon article. Dans le cas d’Hitler sa doctrine fondamentale tournait autour de la notion du peuple allemand et donc du communautarisme . Hitler parlait de préserver l’espace vital. Touché à la communauté c’est touché à la maison. C’est est pourquoi il faut faire attention à cette notion qui touche les instincts primaires du logis et de sécurité.

  • Salut Félix et salut à tous !
    Article très intéressant…qui me donne envie d’en savoir plus sur la manipulation d’Hitler.
    C’est une situation qui peut de reproduire car l’humanité n’a pas retenu les leçons de cette histoire. Cette façon de manipuler les foules on la retrouve effectivement dans le djihad. En fait, quand une population souffre elle est plus à même de trouver de la force dans une idéologie car en effet, la croyance idéologique exclut le doute, elle crée donc une confiance forte et un lien très fédérateur. L’effet de groupe soulage la douleur (surtout quand elle est partagée). Bref on pourrait en dire beaucoup sur les causes et conséquences des idéologies. Pour en savoir plus je recommande vivement le film “la vague”…passionnant ! C’est l’histoire d’un prof qui veut enseigner à ses élèves adolescents ce qu’est un régime autoritaire. Il le fait par des cas pratiques : création d’un nom, d’une bannière, suppression des différences comme la distinction sociale par les vêtements etc.
    En ce qui concerne les pubs, j’ai l’impression qu’elles vendent toutes un concept, une idée, et jamais les caractéristiques techniques de leur produit.
    La plupart des gens obéissent à leurs croyances profondes plutôt qu’à une analyse critique et objective de la proposition.
    Travaillant dans le commerce que pour être efficace il faut travailler son influence plus que sa technique ! Quand je reçois mes clients c’est toujours avec le sourire, je les mets à l’aise en leur demandant comment ils vont, je leur propose un verre d’eau ou un café (je n’ai pas de canettes dans mon agence !). Le but de cette mise en situation est de faire oublier tout sentiment désagréable de la
    Journée à la personne et autant que possible les blocages liées à ma profession car si je suis sympathique on a plus envie de m’écouter.
    Quand je vends une assurance décès, je parle de prévoyance, de couvrir et protéger ses proches. Ces termes génèrent forcément une adhésion bien plus que “que pensez vous de payer 15e par mois pour assurer un capital décès à vos proches en cas de décès ?”
    Heu, je commence à écrire un roman donc je m’arrête là !
    Coqstar

    • Salut Coqstar,

      Pour “la Vague”, un autre commentaire en parle et c’est vrai que c’est un excellent film. Il faudrait que je le revoie, il est sorti il y a bien longtemps maintenant.

      Concernant le reste de ton message : je pense qu’on n’utilise pas les mêmes mots pour dire les choses, mais on est d’accord. Comme tu le dis, toutes les publicités vendent non pas des caractéristiques techniques mais la conséquence de ses caractéristiques. Au lieu d’acheter un yaourt “qu’il est bon”, on achète un yaourt qui va nous rendre mince et mieux dans notre peau. Au lieu de vendre une voiture “qu’elle roule bien”, on va vendre une voiture pour avoir la classe dans la rue.

      Mais tout ça ce n’est pas un état d’esprit, c’est simplement une finalité suite à l’achat. Quand je parlais “marketing et philosophie”, c’était + vendre l’appartenance à un groupe idéologique. Certains publicitaires ont tenté le truc de manière extraordinairement cheap avec le fameux slogan “Rejoignez le mouvement”. Un site s’en moque bien d’ailleurs : http://rejoignezlemouvement.tumblr.com/.

      Derrière ce slogan stupide se cache l’idée suivante : “achetez notre produit pour faire partie d’une communauté, d’un mouvement”. Mais c’est une horrible façon de présenter les choses.

      Dans une genre “suivez le mouvement” réussi, on peut citer instinctivement Apple et son “Think Different” qui ne vend pas seulement un bel appareil, ou un bon MP3, ou un bon téléphone, mais carrément la carte d’entrée au club des “iUsers qui pensent différemment des autres”. C’est vraiment idéologique.

      Ta manière de vendre des contrats est tout à fait excellente à mon sens. Vendre la finalité et non pas la caractéristique c’est primordial. Et je dirai que “vendre la philosophie” c’est carrément l’étape suivante, mais pas sûr que cela puisse s’adapter à tous les produits.

      Merci pour ton com, roman VS roman ! 😉

  • Article très intéressant, merci! Ce genre d’analyse devrait être plus divulgué, mais bon, la masse reste la masse, régit par des instinct primitif, au final, nous sommes des mamifères!
    Pour le marketing, effectivement, j’ai donc je suis……

  • Excellent article ! Il est clair que Hitler avait compris bon nombre de choses qui lui valurent d’être un précurseur en son temps , un génie avec de mauvaises intentions malheureusement !

  • Pour rester dans le sujet, je me permet de rester dans les sujets tabous et non enseignés avec la lettre de Willie Lynch.

    “THE WILLIE LYNCH LETTER: THE MAKING OF A SLAVE”
    OU ENCORE
    L’ORIGINE DE L’ALIÉNATION MENTALE DES NOIRS

    Vous avez entendu parler du *Code Noir* de Napoléon. Connaissez-vous la lettre de *William Lynch* (Willie Lynch letter: The Making of a Slave)? Ou encore, le code psychologique de la forge d’un esclave pour des siècles, voire des millénaires, comme lui-même le disait. Le comportement des Noirs et des Afro-descendants ressemble encore aujourd’hui à cette méthode de formatage psychologique que ce diabolique de monsieur a conseillé à d’autres propriétaires d’esclaves aux USA qui n’arrivaient plus à gérer les révoltes, les désobéissances, etc.; et par conséquent perdaient de l’argent et des plantations entières.

    Lisez cette lettre, vous comprendrez mieux le comportement des Noirs aujourd’hui vis-à-vis d’eux-mêmes, de leur culture, de leurs frères, de leur progéniture et enfin vis-à-vis du blanc et de l’admiration vouée à lui.

    En clair, il s’agissait dans cette lettre de forger l’esprit du Noir esclave de telle sorte qu’il devienne conditionné à reproduire tout seul les mêmes comportements et réflexes sur ses semblables et sa propre descendance. Et ainsi de suite. Les hommes tout autant que les femme noires occupent une part belle dans ce programme.

    http://www.iupui.edu/~blacksu/PDF%20Documents/Documents/WillieLynchLetter.pdf
    ————-
    Je pense donc que ce pensum cadre bien avec l’esprit
    Je vous met juste les titre de chapitre
    – LET’S MAKE A SLAVE
    – CARDINAL PRINCIPLES FOR MAKING A NEGRO
    – THE BREAKING PROCESS OF THE AFRICAN WOMAN
    – THE NEGRO MARRIAGE
    – CONTROLLED LANGUAGE
    WE MUST COMPLETELY ANNIHILATE THE MOTHER TONGUE of both the new nigger and the new mule, ..

    Voila mes 2 centimes d’euros

  • En lisant ton article très intéressant, ma première réaction à été de vouloir regarder un discours de Hitler.
    Chose que je n’ai pas eu l’occasion de faire souvent même à l’école, et je dois dire que c’est assez passionnant. Bizarrement la vidéo la plus intéressante que j’ai vu était sans son et sans traduction.
    Que ce soit dans sa gestuelle, les temps qu’il prend, l’intention, tout se rejoint vers un seul point, l’endoctrinement.
    Et cette phrase de Mein Kamph colle complétement à sa pratique :
    “Dans tous les temps, la force qui a mis en mouvement les révolutions les plus violentes, a résidé bien moins dans la proclamation d’une idée scientifique que dans un fanatisme animateur.”
    Et je dois dire que même sans rien comprendre à l’Allemand on en retire deux choses, il est convaincu et convainquant simplement par sa manière de s’adresser à la foule.
    Bon sur ceux je ne fais aucunement l’apologie de la personne mais c’est un sujet sur lequel il aurait sans doute bcp à apprendre.
    L’idéologie d’Apple au delà de ses produits, c’était avant tout une façon de penser : Think Different.
    Sous entendu vous appartenez à une petite élite qui ne pense pas comme le reste ! On joue sur l’égo
    Et c’est toujours le cas, j’ai commandé un Iphone 6 que j’ai reçu le jour de la sortie, et je reconnais que c’est toujours flatteur d’avoir des gens qui s’émerveille quand tu sors ton téléphone pour écrire un sms …
    Oui je sais, je suis un pigeon, mais il est bien quand même 😉

    • Salt Mathoei,

      Je n’ai même pas pensé à allez voir un de ses discours sur Youtube, un peu idiot. Je vais le faire dès que j’ai terminé ce commentaire, ta manière de raconter ce que tu as vu m’a donné envie.

      Si acheter un produit Apple te donne du plaisir, il n’y a pas de raison de t’auto-traiter de pigeon. Certains dépenseront 2000€ dans du matos de pêche, d’autres dans un téléphone, d’autres dans leur voiture… pourquoi les Apple Addict seraient + des pigeons que les autres ? 😉

      Merci pour ton commentaire, à bientôt !

  • Pour ceux qui désireraient approfondir le sujet, le livre de Gustave LE BON “psychologie des foules” est excellent. Le livre “La vague” de Todd STRASSER dont on a fait un film, tiré d’un fait réel, nous raconte qu’il ne faut pas grand-chose pour manipuler un groupe et en revenir au fascisme…
    C’est Marx qui disait: “La religion est l’opium du peuple” !
    Qui a vaincu le communisme en Pologne…l’arrivée d’un pape polonais …
    Et l’on peut continuer ainsi avec de multiples exemples.
    Lire Joseph Goebbels…précurseur du marketing politique en utilisant les médias modernes (pour l’époque)
    “Donnez-moi un point d’appui et je soulèverai le monde!” disait Archimède. “Donnez-moi un bon bouc émissaire (juifs, chrétiens, arabes, francs-maçons, roms,…) et je soulèverai les foules !” dit le tyran ! (De moi celle-là 😉
    Etc…
    Sur ce sujet, on n’a pas fini d’en faire le tour 😉
    Cordialement,
    Yves

    • Yves,

      Je n’ai jamais entendu parler de ce livre de Le Bon. Par contre, La Vague est un film intéressant c’est vrai, il faudrait que je le revoie à ce propos…
      Merci pour ton commentaire très instructif.

  • Salut,
    Tout d’abord, très bon article, très interessant surtout que c’est un sujet pas très habituel, on parle souvent des horreurs de cette période ( et on a raison), et on diabolise Hitler mais on oublie que c’était un fin stratège et excellent orateur. C’est un peu naturel, on a tendance à associer deux choses communes ( si c’est beau, alors c’est bon) du coup, pas facile d’accepter que Hitler ait du bon (pas au sens moral) vu ce qu’il a fait. De plus, je te mais un …heu…+1 pour traiter des sujets tabou (Hitler o.o, religion O.O).
    Perso: j’ai eu du mal à écrire ce commentaire sans passer pour un néo nazi

    • Salut Ben,

      Ahah, j’ai eu le même sentiment que toi à plusieurs reprises en écrivant l’article ! Mais je pense qu’ici tout le monde est assez saint d’esprit pour comprendre que l’on peut admirer la manière de faire sans admirer le personnage historique lui-même.

      @+ et merci pour ton message.

  • Félix,
    Merci pour ce petit précis de manipulation, qui effectivement permet de réinscrire dans l’Histoire cette problématique d’influence de masse.
    Pour compléter ton propos, je t’invite à lire aussi l’excellent biographie (en un tome de près de 900 pages, alors qu’elle existe aussi en 2 tomes) de Ian KERSHAW sur le personnage. Ce sera l’occasion de voir à quel point l’asservissement des exécutants et la mobilisation de leurs pires turpitudes ont été, pour Hitler, une quête en profondeur dans les processus de bouleversement moral comme de gratifications perverses. La performance du système a longtemps reposé sur le souhait de chacune des “ressources humaines” à sa disposition de vouloir agir, à son niveau individuel, au bénéfice du Führer et de sa “grande œuvre” perverse.

    • Salut Yannis,

      Je ne connaissais pas ce livre, merci pour la référence et ton commentaire. Ta dernière phrase résume bien la manière de faire et de penser d’Hitler. Et je pense qu’en dehors de son projet macabre, c’est une excellente façon de motiver des groupes.

  • Salut Felix,

    Moi je travail pour Mobistar Telecom belge filiale de France Telecom.

    Le logo va avec la devise Love,Work,Play… Mobistar et ils rajoutent Have a nice day!

    Les trois axes principaux de notre vie sont repris, l’amour, le travail et le loisir. Que du plaisir en somme! En vous souhaitant au passage de passer un bonne journée.

    Ca marche et ce depuis 20 ans. Ces accolades au bonheur sont souvent repris par les marques. More Fun pour Fanta, open hapiness pour coca cola. Des sortes de petites invitations a être heureux qui marque les esprits.

  • Salut Felix

    je te suis depuis un bon moment et suis toujours ravi des sujets dont tu nous anime c’est vrai que ce Hitler n’est pas sujet commun mais il est vrai un personnage très interessant.
    Au risque de me faire crucifier sur place notre situation aujourd’hui en France ressemble au contexte de l’Allemagne en 33, espérons qu’un nouvel Hitler en puissance ne lira pas ton article pour se voir émerger lol

    • Salut Stef ! Oh, je m’en voudrai si j’ai aidé un Hitler à monter au pouvoir en France…. promis, s’il me demande de devenir son conseiller personnel, je l’empoisonnerai pendant son sommeil.

  • Excellente synthèse (comme d’habitude!)

    Le succès du nazisme (comme d’autres partis populiste) repose sur l’utilisation de valeurs universelles (famille, partage, amour).
    Toutefois, c’est dans l’idée de ses valeurs qu’elle crée une distorsion que ses fidèles n’ont pu percevoir (l’art du syllogisme).

    • Merci Guen, pour ton commentaire et tes précisions. Finalement cette histoire de syllogisme, c’est le problèmes de toutes les idéologies. L’idéologie déforme la logique et incite les gens à utiliser des syllogismes tirés du chapeau.

  • La manipulation existe dans tous les domaines mais ceci n’implique pas que tous les domaines sont à éviter, n’est ce pas.
    Le problème c’est la mauvaise foi de l’être humain et oui on revient à la foi, et la bonne foi, c’est l’oxygène de l’âme qu’on le veuille ou non. Les gens de mauvaise foi ne sentent jamais la paix intérieure.
    N’est ce pas que tout le monde œuvre pour avoir la paix (paix de l’âme), vivre dans le confort c’est la paix, vivre sainement c’est la paix, vivre en sécurité c’est la paix, être en bonne santé c’est la paix, être libre c’est la paix, vivre dignement, c’est la paix…..la liste est longue.
    Bonne foi, mauvaise foi, ma foi tout tourne autour de la foi, la conviction, la certitude et enfin de compte la vérité. Si les mauvais manipulateurs sont de mauvaise foi, il ne faut pas coller la faute à la foi.

  • L’article est tout simplement magnifique. Cela m’a permis de mieux renforcer mon idée fixe. En fait, je me suis toujours dit que tout être prône d’abord, ce qu’il est et ce qu’il veut avant tout. Ensuite viens, la famille, le clan, l’ethnie… Donc “j’aime pas utiliser ce terme car je suis musulman” les islamistes croient que eux ont raison et tous les autres ont tore. Hitler s’est dit surement la même chose. Ce qui me permet de me dire que les pires monstres ne regardent pas en quoi ils ont raison, mais en quoi les autres ont tore.

    • Salut Djigo,

      C’est très bien vu comme raisonnement. Hitler et tous les tarés extremistes du genre ne se sont clairement jamais remis en question, ça fait froid dans le dos rien que d’y penser !

  • Je viens de faire connaissance avec un perver narcissique qui utilise le même procédé pour attirer ses victimes, c’est pas mal à étudier ! mais risquer, ils ont aucune limite et peuvent avoir un inpacte néfaste pour sont entourage si on fait pas gaffe car c’est justement une forme de manipulation de masse via des idéologies incontestables (du moins pour ses victimes qui sont souvents des esprits faibles ou tourmenées) ! un mini Hitler quoi !

  • Les jouets dans les paquets de céréales, les magnets de la carte de France dans les boîtes de cordons bleus (je suis allez chercher loin je sais).
    Au cinéma, le Grand Pop Corn vaut cher comparé à ce que c’est… Mais il coûte un tout petit peu plus cher que le Moyen qui lui par contre coûte beaucoup plus cher que le Petit.
    Le truc c’est que le Moyen invite à acheter le Grand (“J’ai juste à rajouter 1€ c’est pas grand chose” se dit la personne).
    Le Moyen n’est donc qu’un appât qui attire vers le Grand.
    Cette exemple là on le voit mais vraiment partout, pour plein de choses !

  • Il est facile de pointer Hitler, puisque héhé c’est notre méchant préféré à tous.
    Il n’y a pas que Hitler et la publicité qui ont manipulé.
    Tu parlais de “religion” et de “valeur”, il ne faut pas se tromper, bien sûr il existe les vieilles religions (chrétienne, islamique etc.) mais ce que l’on peut observer depuis les années 60 c’est que l’idéologie dominante c’est celle du capitalisme. Le capitalisme c’est ce qui nous dit trouver le progrès, pourtant le progrès, ces dernières années, ça fait longtemps qu’on l’attend…
    Et oui, parce que le capitalisme fonctionne comme une religion quand même… Non seulement il dit trouver un sens à la vie: produire, être plus fort que l’autre, devenir riche, il met en place un mode de communication qui repose sur les sentiments (médias, publicités–>vitraux), il créé une idéologie dominante et non contestable, mieux les individus sont bloqués dans les institutions et se sentent impuissants…
    Et la manipulation se fait au berceau… ça joue sur les émotions d’envie (cadeaux…) etc.
    Pire on amalgame souvent capitalisme avec “réalité” C’est fort et ça Hitler n’avait pas réussi à le faire

  • La question du logo d’Airbnb est très intéressante. Nombreux sont les détournements dont il a fait l’objet sur internet… détournements… drôles…. partages facebook… visibilité. On en parle. Peu importe ce qu’on dit du site ou du système, l’important c’est qu’on en parle.
    Cela me fait penser aux annonces hillarantes laissées sur LE BON COIN. On ne cherche pas à mettre en valeur le produit lui-même, mais on en fait une histoire. Le produit a une histoire et tout le monde la partage sur facebook. Gagné. Les enchères montent toutes seules.
    Voilà aujourd’hui comment on donne de la valeur a un produit. On cré artificiellement une émotion autour du produit. Et sans être Apple, on peut alors créer un effet happy few.

  • salut felix

    nous en algerie on a deja connut ce genre de manipulation dans les annees 90 la majorite des jeunes s’impatiser avec le partie islamique le FIS ce dernier et grace a ses deux dirigent a pu les manipuler a tuer et egorger leur frere et leur enfant

  • salut, à propos de politique, j’ai comme l’impression que si on reste rationnel face aux derniers événements de janvier on s’aperçois comme tu le dis que la science et la raison ne servent à rien, ici, on joue surtout sur l’émotionnel en utilisant cet attentat, ces meurtres gratuits, l’attaque de la déclaration universelle des droits de l’homme (liberté d’expression…) pour nous faire adhérer à un mouvement de masse. On en profite pour nous vendre des lois qui dans la finalité nous protégeraient tous, protégeraient notre liberté, mais paradoxalement, on se retrouve à faire l’inverse, au nom d’un mouvement anti-terroriste et de défense de la liberté d’expression, on accepte des restrictions sans même sans rendre compte car c’est ce qu’on nous vend au final…
    qu’en penses-tu?

  • bonjour Félix ,
    il a aussi un très bon bon livre à ce sujet , que je recommande sur mon site, je ne sais si tu l’ as lu . C’est L’argumentation dans la communication de Phillipe Breton

  • Bonjour !
    Tout d’abord, c’est un article très intéressant à lire et assez simple à saisir !
    Par contre, je ne comprends pas en quoi le slogan de Airbnb est manipulateur, quelqu’un peut-il m’expliquer, svp ?
    Merci et continue à faire des posts aussi chouettes !

    • Hello ! Pas “manipulateur”. Mais il transmet des valeurs fortes, pour rassembler la communauté et transformer des “clients qui louent des appartements” en “voyageurs du monde”.

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

Refaites le monde avec nous