Comment retrouver, pister ou espionner quelqu’un sur Internet ?

On pourrait définir le « hot-reading » comme l’art de rechercher des informations sur une personne sans lui parler, sans la rencontrer, sans avoir de contact direct avec elle.

Et depuis quelques années, nous avons tous une boite à outils formidable pour faire ça : Internet. Dans cet article, je vais vous détailler comment pister une personne sur Internet et comment trouver un maximum d’informations à son sujet.

Qui se cache derrière un pseudo/avatar/signature ?

La plupart des gens utilisent le même pseudo sur Internet, quelque soit le site (c’est votre cas n’est ce pas ?). Si le pseudo est “original”, il peut être facile à retrouver par une simple recherche dans un moteur de recherche comme Google. Vous pouvez ainsi voir des sites en relation avec d’autres centres d’intérêts, …

Tout comme le pseudo, les gens aiment utiliser le même avatar sur différents sites. Pour avoir la liste de tous les sites sur lesquels une image est utilisée, vous pouvez utiliser la recherche Google inversée. Rendez-vous sur Google, onglet “Images” et faîtes glisser votre image dans le champ de recherche. Google listera alors toutes les pages qu’il connaît et qui utilisent votre image.

Hot-reading sur Internet

La signature utilisée dans les forums suit le même raisonnement. Là encore, avec un moteur de recherche, rentrez la signature et le pseudo et à vous les informations.

La Stylométrie, l’étude de la syntaxe personnelle

Une jolie fille ou un beau mec vous ajoute sur Facebook et commence à vous poser des questions personnelles, presque intimes. Bizarre. Ne serait-ce pas un de vos amis qui se cache derrière un faux profil ? Pour le savoir, vous pouvez étudier sa stylométrie.

En clair : la façon d’écrire sur Internet est comparable à un accent ou à l’intonation de la voix dans la vie réelle. On peut reconnaître quelqu’un assez facilement grâce à sa manière de s’exprimer à l’écrit :

  • Ponctuation générale : la personne utilise-t-elle beaucoup de ponctuations ? Très peu de ponctuation ? Utilise-t-elle des signes de ponctuation un peu exotiques de manière récurente (comme le “…” en fin de phrase) ?
  • La syntaxe générale : fait-elle des fautes caractéristiques (oubli d’espace, “se/ce/ceux”, “er/é”,…) ?
  • L’usage de smileys : utilise-t-elle des smileys exotiques (XD, ^^,…) ? Met-elle des “nez” à ses smileys (:) ou :-)) ?
  • Le vocabulaire et les tournures de phrases : une étude syntaxique approfondie peut aider;

Pour approfondir le sujet, je vous recommande l’article de Wikipédia sur ce sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stylométrie.

A qui est ce téléphone ?

Après quelques recherches sur la personne que vous essayez de pister, vous avez peut être un numéro de téléphone (merci les sites de petites annonces, LeBonCoin ou autre !). Là encore un moteur de recherche est votre meilleur allié. Si c’est une ligne fixe, le numéro peut apparaître dans un annuaire avec un nom et prénom (http://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/aquiestcenumero.do)

Si c’est un portable, vous pouvez écouter son annonce de répondeur téléphonique (par exemple via www.repondeurdirect.com) et éventuellement avoir des informations sur son identité réelle.

Cette photo cache des secrets

Ah les photos ! Celles que vous envoyez à des contacts, celles prises avec votre smartphone … et qui vous trahissent ! Les photos renferment des données non visible appelé EXIF, et qui peuvent être une véritable mine d’or !

Un site comme regex.info/exif.cgi va vous afficher des informations telles que la date de prise de vue, le type d’appareil, la marque et même jusqu’aux coordonnées GPS. Vous avez bien lu, les smartphones adorent ajouter des coordonnées GPS sur chaque photo.

Actualité : un pirate informatique arrêté à cause… des seins de sa copine et des données EXIF d’une photo. Lire l’article.

N’oubliez pas d’utiliser la recherche inversée de Google Image comme expliqué au début de l’article pour vérifier si la photo en question est un fake par exemple.

Vous pouvez aussi essayer TineEye qui propose une recherche d’image inversée. Ses résultats sont parfois incroyables. Il m’a déjà retrouvé une photo originale alors que je n’avais qu’une photo recadrée et très incomplète.

La mode des réseaux sociaux : Facebook/Copains d’avant/…

Pour avoir des informations sur une personne, inutile de les lui demander. Bien souvent, tout est déjà dit sur un réseau social. Les politiques de confidentialité ne sont pas toujours claires et les utilisateurs souvent dépassés. Je parle en particulier de Facebook, le plus populaire. Vous devez avoir un compte pour vous permettre de visualiser des données publiques, et vous devez être « ami » pour voir les données privées.

N’hésitez pas à créer un faux compte Facebook que vous vous évertuerez à rendre crédible pour ajouter facilement des personnes à pister/espionner. Il vous évitera d’utiliser votre propre compte personnel. Ne créez aucun lien entre votre compte réel et votre compte fictif.

D’autre site comme copainsdavant.linternaute.com vous permettront de retrouver une identité via un nom, un prénom, une date de naissance, … A ne pas négliger pour les plus de 30 ans, avant Facebook. Il y a aussi les sites de CV comme LinkedIn.

Retour vers le futur

Internet a une très bonne mémoire. La preuve ? Utilisez ce qui s’appelle “le cache” de Google : vous allez pouvoir afficher une page internet telle qu’elle était quand le moteur de recherche l’a vue il y a quelques temps, et non comme elle est maintenant.

The WayBack Machine

Mais plus fort encore : utilisez la Wayback Machine (http://archive.org/web) pour afficher la page telle qu’elle était il y a un mois, six mois, un an, deux ans. Génial pour retrouver des informations effacées.

Pour l’anecdote, un internaute m’a lancé un défi en me demandant ce que je pouvais trouver sur elle sur Internet. En quelques clics de souris, j’ai retrouvé son nom, prénom, ville, profil Facebook, et numéro de téléphone portable. J’aurais aimé voir sa tête quand elle a lu ça ! Car elle ne donne jamais son numéro de téléphone sur le net. Mais elle avait oublié un site d’annonce où elle vendait un écran.

Voila donc quelques techniques très simples et très discrètes pour recueillir des tonnes d’informations sur une personne. Il en existe encore beaucoup d’autres, plus sophistiquées, plus difficiles à mettre en œuvre, plus performantes et plus ou moins légales. À vous d’être le plus malin.