Accueil > Par la communauté > Comprendre la biologie > Mais au fait, la théorie de l’évolution, comment ça marche ?

Mais au fait, la théorie de l’évolution, comment ça marche ?

C’est assez marrant, mais il est parfois des personnes que l’on ne connait pas, qui ont vécues il y a fort longtemps, et pour lesquels on voue une véritable fascination.

Charles Darwin est un personnage captivant. Il a élaboré une théorie originale sur l’évolution des espèces, et ceci, suite à son expédition à bord du Beagle.

Petite Biographie

On ne le sait pas, mais Charles Darwin (1809 – 1882) est un naturaliste Anglais (So British !). Il est le fils d’un médecin et le petit-fils d’un botaniste. Il y a ceci de formidable chez cet homme de génie qui se destinait à l’origine à devenir pasteur. Car passionné par les sciences naturelles, il finit par embarquer de 1831 à 1836 sur le HMS Beagle, navire britannique du 19ème siècle.

Le Beagle, était dirigé à l’époque par le capitaine Robert FitzRoy. C’était un super navire de la Royal Navy de la classe Cherokee. Sur ce bateau, Darwin accepte modestement un poste de naturaliste. Il part alors pour un voyage d’exploration scientifique dont le but était d’effectuer des mesures et des relevés cartographiques des côtes de l’Amérique du sud. A son retour, il publie un ouvrage relatant le récit de ses découvertes dans «Voyage d’un naturaliste autour du monde» (1839).

Au fait, il y a un film qui indirectement aborde le travail de Darwin: “Master and Commander : De l’autre côté du monde

Théorie de l’évolution

La théorie de l’évolution est une œuvre majeure de Charles Darwin. Son ouvrage scientifique intitulé « L’origine des espèces» a été publié le 24 novembre 1859. C’est sans doute long pour nous aujourd’hui, mais vingt ans lui auront été nécessaires pour développer et élaborer ses théories.

Dans son livre, Darwin expose sa grande théorie sur l’évolution des espèces. Comment de leur vivant, avant de s’éteindre, elles ont assuré une descendance par des modifications majeurs qui ont favorisées la survie par le biais de la sélection naturelle.

Cette théorie complètement révolutionnaire pour l’époque, a recueilli des réactions franchement contrastées. La situation était fort triste pour ce génie. Soutenu par de nombreux savants, Charles Darwin a été la cible d’attaques d’une forte violence de la part des milieux conservateurs et religieux (toujours les mêmes !).

La théorie de l’évolution contredisait le récit biblique de la création, et l’idée pour certains scientifiques que l’homme puisse descendre du singe, était une attaque à la dignité humaine. (Et vous, vous en pensez quoi ?)

Comment est née cette théorie ?

C’est en embarquant en tant que naturaliste le 27 décembre 1831 sur le Beagle, qu’il étudiera pendant 5 ans la géologie des îles et des continents. Mine de rien, 5 ans sur un bateau c’est long ! Il profitera alors de ce long voyage pour accumuler les échantillons et les fossiles qu’il trouvera lors de cette expédition, ce sera le début d’une belle collection. Sa théorie fera son chemin en 1835, suite à une expédition de plusieurs semaines sur les îles Galápagos.

Savez-vous où se situent les Galapagos ? 

Ces îles majestueuses et emblématiques se logent dans l’océan pacifique, au large de l’équateur.

Sachez-le aussi, ces îles forment un archipel composé d’une quarantaine d’îles volcaniques et de rochers. Heureusement, ces îles sont aujourd’hui protégées puisqu’elles sont classées site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elles possèdent un parc national et une réserve marine exceptionnelle.

C’est en analysant la faune des îles des Galápagos, que Darwin développera ses idées. Ces îles présentent une faune atypique, endémique et différente d’une île à une autre.

Quelques exemples d’observations

Les pinsons (des oiseaux) présentent des caractères différents au sein leur espèce  : comportement, chant et plus spécifiquement au niveau du bec. Ces différences seraient apparues pour répondre au besoin de s’adapter à leur milieu de vie.

Elles se seraient progressivement installées et s’expliquent par leurs pratiques alimentaires. Il y aurait 13 espèces différentes de ces oiseaux sur les îles des Galápagos et dont Darwin a recueilli des spécimens en y effectuant le recensement de la faune.

Les iguanes marins, sont les seuls reptiles marins existant sur terre. Ils ont cette particularité d’être capables de rester sous l’eau jusqu’à 45 minutes pour leur permettre de trouver les algues dont ils ont besoin pour se nourrir. Cette particularité n’a pas échappé à Charles Darwin. Ses observations, lui permettront de comprendre plus tard que l’iguane marin est le résultat d’une évolution lente d’une forme d’iguane terrestre. Il qualifiera d’ailleurs ces lézards de “lutins des ténèbres”, car peu séduit par leur allure.

Suite à d’autres découvertes, comme des embryons de serpents avec des pattes, il trace l’ébauche de sa théorie : En fonction d’un environnement et d’un ancêtre commun, les espèces peuvent évoluer et changer. Cette mutation des caractéristiques, Charles Darwin l’appelle la descendance avec modification.

Qu’est-ce que la théorie de l’évolution ?

La théorie de l’évolution explique simplement comment est apparue la diversité des formes de vie rencontrées dans la nature, ceci, en partant du constat que chaque être vivant se transforme progressivement au cours des générations suivantes. Ces transformations se font aussi bien sur un plan morphologique que génétique. Charles Darwin emploie pour la première fois en 1859 le terme « évolution », pour expliquer l’apparition de nouvelles espèces.

Selon le transformisme Jean-Baptiste Lamarck (1744 – 1829), les individus s’adaptent à leur milieu. En exemple, il cite la girafe et affirme que l’allongement de son cou est lié au besoin de s’étirer pour accéder à une nourriture située en hauteur. Ces transformations se seraient transmises directement aux descendants, génération après génération.

Charles Darwin n’est pas d’accord, il rejette ce principe et explique l’origine des espèces par le principe de la sélection naturelle. Ce n’est peut-être pas facile à comprendre, mais le matériel génétique, c’est-à-dire l’ADN, ne se commande pas. Lors de la reproduction dans la nature, les êtres vivants ne choisissent pas les gènes qui vont être transmis à leur descendance. C’est pourquoi, on constate des variations d’une génération à une autre.

La descendance issue d’un accouplement n’est en aucun cas identique aux parents. On obtient un individu unique. De cet accouplement peuvent apparaître des défauts. Ces défauts peuvent parfois se transmettre (via les gènes), mais ce n’est pas automatique. Il y a là un aspect aléatoire. Par contre, la répétition d’un défaut finit par modifier une espèce dans le temps.

Enfin, la théorie de l’évolution admet également le principe de la lutte pour survivre. Les plus forts éliminent les plus faibles et donc progressivement une sélection naturelle s’effectue.

Laure

laurefranquelin

6 commentaires

Retrouvez-nous sur Facebook