L’empathie : une technique psychologique proche d’un pouvoir magique

“Sympathie, empathie, compassion, pitié, condescendance.” Réussiriez-vous immédiatement à me donner une définition claire de chacun de ces termes ? Sans vouloir vous prendre de haut, je me permets de douter. La nuance entre chacun d’eux a l’air mince, mais est en réalité extrêmement puissante.

L’empathie, c’est la capacité que l’on a à se mettre à la place des autres. A comprendre et décrire leurs émotions, mais sans les ressentir nous même à ce moment là. Vous faîtes preuve d’empathie lorsqu’en regardant un ami, vous lui dîtes “j’ai l’impression que quelque chose ne va pas… je me trompe ?”.

La sympathie est une forme d’empathie. En plus de comprendre les émotions de notre entourage, on les ressent personnellement. A moins que vous soyez bipolaires, vous faites preuve de sympathie à l’égard des gens que vous aimez. Vous partagez leurs peines et leurs malheurs. Si la mère de votre meilleur ami meurt, vous comprendrez la peine de ce dernier, puis vous vous identifierez à lui, et vous ressentirez sa tristesse.

Ces deux notions expliquent un nombre faramineux de réactions et de concepts sociologiques, psychologiques et même philosophiques. Par exemple, le pourquoi de la vie en société des animaux et des êtres humains. L’empathie permet aussi d’aborder la théorie du complot et la manipulation des masses d’un angle que je juge pertinent.

rabbit

De nombreux responsables politiques et économistes affirment que la nature se fonde sur la lutte pour survivre. C’est faux : en groupe, les primates soignent leurs blessés et ralentissent le pas pour faciliter leurs déplacements, les singes sont donc empathiques.

Les rongeurs le sont aussi comme le montre cette expérience : un rat devait activer un petit levier pour récupérer une graine. En activant ce levier, un autre rat subissait des décharges électriques dans son champs de vision. Lorsqu’il l’a eu compris, il n’a plus jamais ré-appuyé sur le levier pour gagner sa graine. Il comprenait la douleur de l’autre.

Si l’homme est un loup pour l’homme, il l’est dans tous les sens du terme, pas seulement dans l’aspect négatif. Trop de hauts responsables modèlent la société actuelle sur la lutte permanente qu’ils croient exister dans la nature.

Prenez un chapeau de magicien et mettez-y des arguments véreux de politicards au rabais. Faites semblant de mélanger l’intérieur du chapeau avec des théories sur la nature humaine, puis ressortez le tout. Voila comment il est simple de montrer que la nature confirme n’importe quelle thèse idéologique.

L’empathie est une arme puissante, mais aussi un solide bouclier.

Dans de prochains articles, je vous expliquerai comment développer votre empathie pour comprendre, appréhender, anticiper la réaction et les émotions de vos interlocuteurs. L’empathie permet non seulement de comprendre et d’identifier les émotions, mais aussi de déceler le mensonge, la gêne, la frustration et les sentiments qui parasitent les relations humaines.

En étudiant la psychologique sociale, cognitive, émotionnelle et la psychogestuelle, il devient presque naturel de développer une capacité d’empathie. Il ne s’agit pas d’un don, quoi que des études (que je ne qualifierai pas de “sûres”) ont tentées de montrer que les femmes étaient plus aptes à développer un sens de l’empathie que les hommes.

A bientôt !