Accueil > Mentalisme > Comment les gourous recrutent-ils en 2016 : la technique du massacre

Comment les gourous recrutent-ils en 2016 : la technique du massacre

Les mots “secte” et “gourous” font frémir depuis déjà plusieurs années… Et il y a de quoi : endoctrinement à une idéologie qui paraît très belle mais qui s’avère malsaine, contrôle des actes et de la pensée, viols… Autant de pratiques de manipulation mentale qui mènent parfois à la destruction de la personne.

Et quand on y pense, la question est toujours la même : comment les gourous arrivent-ils à recruter de nouveaux adeptes en 2016 ? 

les gourous rentrent dans les cerveaux

Première étape : vous séduire, vous plaire, vous toucher.

Il y a, grosso-modo, trois types de personnes susceptibles de se faire endoctriner par une secte :

  • La personne psychologiquement fragile qui a besoin de se couper d’une réalité trop insoutenable. La secte proposera de combler ses incertitudes et de régler ses problèmes : relations sociales, confiance en soi, et j’en passe.
  • La personne qui recherche le pouvoir et la science. La secte lui promettra des connaissances avant-gardistes méconnues du commun des mortels. Méfiez vous des stages d’hypnose, des stages de développement personnel, de l’apprentissage d’une médecine parallèle.
  • La personne venue là par hasard, accompagnée d’un proche, qui participe à une activité ludique proposée par la secte. Certains séminaires professionnels sont en réalité des activités organisées par des sectes. Plusieurs scandales ont éclaté à ce sujet ces dernières années.

Deux tranches d’âges sont particulièrement touchées par le fléau des sectes : les 18-25 ans et les 40-60 ans. Pourquoi à votre avis ? Parce qu’à 18-25 on quitte la vie d’ado, on prend son indépendance. Loyer, étude, choix important à faire… Tout commence et les problèmes suivent. A 40-60 ans, on commence à perdre des gens dans son entourage. On vieillit doucement, on fait le point sur sa vie. On regrette des choses parfois.

Toutes ces situations sont propices au mal-être, principal vecteur d’endoctrinement !

Deuxième étape : les gourous vont vous transformer en cadavre ambulant

On va chercher à vous isoler. On va vous fatiguer, vous lessiver. Vous couper du reste de votre entourage en douceur :

  • En créant un état de fatigue : longues journées de travail, conférences, démarchage à domicile ou sur la voie publique, longs temps de méditation, de prière, de formation à la doctrine du groupe.
  • En modifiant vos habitudes alimentaires : régime draconien, jeûne insoutenable, etc.
  • En réduisant votre intimité jusqu’à la rendre dérisoire : il vous sera impossible d’être seul une seconde, de réfléchir tranquillement. On vous organisera des séances de confession contrôlées pour répondre à toutes vos inquiétudes sur les activités que la secte vous fait subir.les gourous vont vous isoler

Troisième étape : vous lobotomiser et vous exclure de tout

Après vous avoir suffisamment épuisé et ébranlé, la secte passe au niveau supérieur : vous isoler complètement.

  • On vous envoie à l’étranger pour des formations spirituelles.
  • On vous fait rompre tous les liens avec votre famille et vos amis. On vous dit que toutes les informations venant de l’extérieur sont suspectes ou manipulées. Vous ne devez plus fréquenter tous les gens qui s’opposent à la secte et vous devez même les poursuivre en justice.
  • La société vous sera présentée uniquement comme un lieu de perdition, la médecine comme inutile, la psychiatrie comme dangereuse, les religions comme complètement dépassées, la politique comme désuète.
  • Les adeptes ont alors la certitude d’avoir une mission rédemptrice à accomplir.

Dernière étape : vous tuer à petit feu, sans échappatoire possible

Pour éviter tout départ de la secte, les gourous disposent de puissantes manettes permettant de vous clouer au reste du groupe :

  • L’absence de revenus, de couverture sociale, de réelle expérience professionnelle rendent votre indépendance impossible.
  • Les déplacements géographiques fréquents ne vous permettent pas de tisser des liens avec les personnes extérieures au groupe. Personne ne peut vous aider.
  • Vos anciens amis n’existent plus, vos liens familiaux sont rompus ou conflictuels.
  • Vous vous êtes marié à l’intérieur du groupe, vous avez des enfants… Impossible de partir seul, il faut être deux à le vouloir en même temps.
  • Vous restez. Vous vous laissez faire.
  • Le bonheur, la liberté, l’épanouissement ou la connaissance sont promis à chacune des étapes, si bien que vous acceptez de souffrir encore un peu plus chaque jour.

Pour finir…

Les gourous sont des manipulateurs toxiques : des escrocs ou des grands malades. Pourtant, la France est l’un des pays les plus engagés politiquement. La France fait son maximum pour interdire ces groupes odieux… jusqu’à l’année 2009, ou une bévue législative sauve la scientologie.

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

21 commentaires

  • Bonjour,

    Que pensez-vous de l’opus dei ou même de la franc maçonnerie? certaines personnes les considèrent comme des sectes. Je ne sais pas pour l’opus dei, mais la franc maçonnerie a un argumentaire relativement bon pour faire part qu’ils ne sont pas une secte.

    • En Franc-maçonnerie, il est très difficile d’entrer (enfin, tout est relatif), mais en sortir est facile (pour peu que vous emportiez les secrets Maçons dans la tombe).

      • oui c’est l’argumentaire dont je faisais référence qui est a l’opposé d’une secte (facile de rentrer, difficile de sortir)
        et a propos de l’opus dei?

        • Bonjour Manu,

          Clairement, certains psychologues définissent la manipulation comme “le fait de laisser suffisamment de liberté à ses cibles”. Dans le sens où, plutôt de voir la manipulation comme une contrainte mentale, on considère l’inverse : on parle de liberté, mais on restreint la liberté avec intelligence.

  • Quand j’étais à Melbourne en Australie je me suis amusé avec un ami a aller dans un centre de Scientologie pour voir comment ils s’y prennent.
    J’y ai retrouvé les mêmes codes graphiques (sur les brochures) et les mêmes modalités que celles des Témoins de Jéhovah, secte dans laquelle j’ai grandi et dont je suis heureusement sorti en fin d’adolescence.
    Pour résumer, c’est un ciblage total sur les personnes dépressives, faibles, en questionnement… une religion qui ne peut nécessairement plaire qu’aux losers et aux victimes. On exacerbe les problèmes du commun des mortels, on en fait une tragédie, et on propose au final LA solution : la Dianétique (j’avoue ne pas avoir vraiment pigé ce que c’est en fait et je suis pas allé plus loin).
    Mon unique approche m’a donc suffit à me refroidir et à me dire qu’il n’y avait rien à en tirer, mais je suis néanmoins curieux de découvrir ton rapport.
    Après tout, si ils ont un tel succès, c’est peut-être que les ficelles (de manipulation) les plus grosses sont les plus efficaces. 😉

  • Article très intéressant, même si je ne comprends toujours pas comment des gens éduqué, avec une bonne situation (ingénieurs, médecins) peuvent se faire endoctriner, surtout avec l’image négative que renvoient les sectes aujourd’hui.
    Je veux dire, il y a 20 ans, on pouvait se faire avoir, aujourd’hui, imaginons, je suis ingénieur avec un bon boulot, je m’informe régulièrement, un mec vient essayer de me vendre son truc ou de m’inviter à un stage quelconque, je l’emplafonne direct.

    • Tewoz : je pensais comme toi sur les gens éduqués (pourquoi se font-ils avoir ?), puis j’ai bossé dans des milieux très aisés, et j’ai vu que certes l’éducation aide à comprendre, mais les ficelles de manipulation fonctionnent tout aussi bien.

      Même si tu te fais un salaire de ministre, ça ne change pas la personne : si elle a des faiblesses, elles sont exploitables (appât du gain, faiblesses psychologiques, etc.).
      J’ai toujours été surpris comme certains qui sont bien éduqués, qui dirigent des entreprises profitables, etc. se font avoir avec des trucs ultra-bateaux : les cercles de confiance (systèmes pyramidaux) fonctionnent très bien par exemple. Pourtant, ils n’ont pas besoin d’argent supplémentaire, ils en gagnent déjà suffisamment.

      Pire, certaines boîtes (c’est très américain) flippent énormément des procès, et donnent des tonnes de recommandations à leurs employés (style mettez pas les droits dans la prise, n’ayez pas la tête en l’air quand vous descendez un escalier, etc.). Si l’intention est louable de protéger ses employés en sécurisant des comportements (ex. : mettre des chaussures de sécurité), le côté pervers de cette recherche de sécurité est une tendance à l’infantilisation : “l’entreprise pense pour moi”. Quand quelqu’un abandonne sa liberté de penser ou d’agir, elle est très facile à manipuler.

    • La sciento ne se présente pas comme “la scientologie”. Elle utilise le mot Dianétique, nettement moins connu. Il y a quelques années, des collègues qui m’entendaient me plaindre (j’avais un job très ennuyeux) m’ont laissé une brochure sur mon bureau qui me proposait de développer mon mieux être (ou un verbiage dans le genre).

      Y figurait un questionnaire auquel on était toujours amené à répondre “oui” (et donc à suivre le stage de dianétique proposé en fin de questionnaire).

      Mes collègues l’ont fait pour plaisanter, pour m’envoyer un message qui disait : tu nous fatigues à râler sans arrêt. Mais ils se sont trouvés tout bêtes, quand j’ai demandé à la cantonade : “qui souhaite m’envoyer à la sciento ?”

  • Bonjour
    Je suis d’accord avec vous : “les sectes font frémir”, mais, j’irai plus loin encore de tous les temps les sectes et leur gourou ont fait frémir la société.
    Les premiers chrétiens étaient des gens près au sacrifice de leur vie, preuve de lobotomisation extrême!
    Puis nous avons eu les Manichéens, les Cathares, les protestants et j’en passe beaucoup.
    Ce qui est stupéfiant, c’est que les lobotomisés d’hier sont les accusateurs des lobotomisés d’aujourd’hui !
    L’Histoire est elle un perpétuel recommencement .. du rejet de la différence !?

  • Bonjour,
    Article très intéressant et le débat également.
    Le dernier commentaire datant d’avril j’arrive sans doute un peu tard…
    Je pense par rapport aux gens plus éduqués qu’on est dans une société où l’on cultive le fait d’être toujours meilleur : meilleur manager, meilleur leader, meilleur commercial…
    les personnes sont en questionnement par rapport à tout cela et désirent s’améliorer.
    les sectes se servent de cela aussi… Elles répondent à un besoin, à une attente, s’engouffrent dedans et proposent des stages de développement du leadership, par exemple, qui répondent particulièrement aux attentes de ces cadres.

    • Bonjour Valérie,

      Merci pour ton commentaire. Même si le débat s’est essoufflé, je sais que de nombreux lecteurs lisent cet article tous les jours et qu’un commentaire riche comme le tien ne servira pas à rien.

      Au plaisir,
      Félix

    • J’imagine que les sectes profitent surtout du manque de confiance généré par cette perpétuelle quête d’amélioration.

      En clair, ce n’est pas forcément la quête d’amélioration qui est mauvaise, mais le manque de confiance qu’elle génère (à mon humble avis).

  • Bonjour Félix,

    merci pour cet article. J’ai pour ma part tendance à réfuter ce terme de “secte”, qui regroupe tout un tas de pratiques si différentes. Au risque de me faire lyncher ici, je milite, je crois, pour la disparition de ce terme, et pour la remise à plat de la dichotomie “religion traditionnelle / secte”. Il y aurait d’un côté les bonnes organisations et de l’autre les mauvaises qui utilisent la manipulation et enferment l’individu…
    J’ai pu rencontrer des gens de l’ UNADFI, m’entretenir avec différents scientologues (au centre de Dianétique®) ou Témoins de Jéhovah (à la salle du Royaume).
    J’ai pu me rendre compte de plusieurs choses : premièrement les gens de l’ UNADFI que j’ai rencontrés n’avaient aucune source, et m’ont paru les plus sectaires parmi les trois groupes (utilisation de ragots, de on-dit, utilisation de la manipulation sur leurs publications [images choc, termes angoissants…]). Deuxièmement, si j’ai vu certaines similitudes entre la sciento et les TJ (comme toutes organisations), j’y ai vu beaucoup de différences dans le fonctionnement et dans le mode de pensée des “adeptes”. Deux réalités très différentes, avec des problèmes et dérives très différents aussi. Et on arrive à mettre tout cela sous le même terme “Sectes” ?

    Je ne dis pas qu’il ne faut pas lutter contre certaines dérives au sein d’organisations. Lorsqu’une personne est enfermée et ne peut plus sortir d’elle-même du groupe qui la contrôle, il est évident qu’il faut fournir notre aide et penser ce problème sérieusement. Cependant j’en ai un peu marre de cette mode où tout le monde tape sur les Sectes (avec un grand S, puisqu’elles sont toutes pareilles) sans vraiment y regarder de plus près. J’ai aussi beaucoup de mal avec cette idée que tous les gens qui font partie de ces organisations sont des gens manipulés de A à Z, des brebis égarées… Non, je suis navré, mais il y a des gens qui y sont par choix et qui sont au moins aussi intelligents que la moyenne. Lorsque je discute avec un scientologue ou un Témoin de Jéhovah, mon parti pris est de le considérer d’égal à égal. J’ai pu rencontrer un TJ qui l’était depuis 10 ans, qui était extrêmement heureux et qui était loin du cliché de l’homme coupé du monde : une famille avec des enfants partis faire des études à l’étranger, lui même était banquier à la caisse d’épargne et occupait des responsabilités…

    Je suis donc prêt à apporter mon aide à tout individu qui souffre de sa situation dans telle ou telle organisation. Je refuse juste de stigmatiser toutes ces organisations sous la même appellation floue et peu efficace de secte, ainsi que les gens qui en font partie sous prétexte qu’ils seraient forcément idiots, faibles, ou n’ayant simplement pas compris dans quoi ils venaient de s’engager.

    • Michel, je partage votre avis. Toutes organisations dites religieuses ou parlant de pseudo-sciences ne sont pas à mettre dans le même bateau.
      Le mot secte fait il me semble référence à une organisation dont les gourous cherchent à satisfaire leurs propres intérêts aux dépens de ceux des autres. Il use pour cela de manipulation.
      Lovyves (commentaire assez ancien je le concède…) inclut dans les sectes toutes les religions alors que le rapport est bien différent. Le plus souvent, les responsables religieux sont eux-même prêts à se sacrifier pour leurs croyances, sacrifier leur temps ou leur argent etc. En celà il sont bien différents des gourous de sectes, vous ne trouvez pas ?

  • Bonjour
    Si vous voulez mettre un terme à vos souffrances, vos difficultés.
    Si vous voulez devenir très célèbre et très puissant pour que tout
    ce que vous voulez vous réussisse.
    Si vous voulez vous mettre sous la protection des grandes puissances
    occultes de l’au-delà ,des génies,des
    esprits bienfaisants pour ne plus rencontrer la malchance dans vos
    projets,le malheur etc.
    Si vous voulez être à l’abri des mauvais esprits,des démons,
    des sorciers,des maléfices…
    Si vous voulez être heureux , faites votre pacte avec cet diable
    OLISHA ne tarde pas de résister aux forces maléfiques
    et beaucoup d’autres mystères .
    Si vous souffrez d’une maladie (incurable ou pas),
    le remède existe bel et bien avec cet diable .
    Si vous voulez retrouver votre pleine santé physique et mentale.
    Si vous voulez résoudre vos problèmes familiales amoureux…
    Veuillez juste me contacter. +22967513105.
    Contacte mail : [e-mail censuré par Félix]

  • Bonsoir, je viens de lire ton article qui est très intéressant. Je m’intéresse beaucoup aux sectes et à leur fonctionnement car j’ai peur d’un jour tomber dans leurs pièges. Je souhaitais juste rajouter une info : si elles nous font travailler et nous fatigués c’est aussi pour ne pas laisser de temps à a réflexion. ainsi l’individu ne se rend pas forcément compte tout de suite à ce qu’il est en train de se passer. Au final, quand on écoute les membres d’une secte ils sont “heureux”. De plus en échange de promettre mondes et merveilles, la condition est de léguer tout notre patrimoine car il ne nous servira dans ‘le monde réel’ et su’il faut partager avec ses proches. Bonne soirée.

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

Refaites le monde avec nous