Accueil > Mentalisme > Tout savoir sur les micro-expressions (les menteurs vont chialer)

Tout savoir sur les micro-expressions (les menteurs vont chialer)

Dans les années 70, un gars nommé Paul Ekman découvre un truc assez incroyable. Selon lui, tous les êtres humains de la planète partagent les mêmes micro-expressions, quelques soient leur culture et leur âge.

Une micro-expression, c’est une expression sur votre visage pendant un temps très court et qui représente une émotion bien précise. Vous pouvez chercher à observer et décrypter les micro-expressions des gens au quotidien pour plein de bonnes raisons :

  • Pour détecter le mensonge sur le visage de quelqu’un (les micro-expressions pourront le trahir)
  • Pour détecter la véritable émotion d’une personne en la regardant ;
  • Pour mieux mentir vous-même en contrôlant vos micro-expressions ;

Cet article va vous apprendre tout ce qu’il faut savoir pour devenir le roi des micro-expressions !

5 trucs cool et importants à savoir sur les micro-expressions

Avant de rentrer dans le vif du sujet, vous devez absolument connaître quelques notions générales. En voici 5 qui me semblent primordiales.

  1. Les micro-expressions sont universelles. Un japonais de 8 ans, un papou de 89 ans qui a toujours vécu dans la forêt, une française de 55 ans : vous pourrez lire et décrypter les mêmes micro-expressions sur leurs visages.
  2. Une micro-expression ne reste sur le visage pas plus longtemps que 0,25 seconde. C’est très rapide. L’analyse visuelle n’est donc pas simple, mais avec de l’entraînement, on y arrive.
  3. Le botox paralyse les muscles du visage. Résultat : il devient difficile de détecter des émotions sur le visage d’une personne botoxée (coucou Igor et Grichka).
  4. Les micro-expressions sont issues de vraies recherches scientifiques. Ce n’est pas (uniquement) un concept marketing à la con pour faire vendre des livres. Ekman est très reconnu dans la communauté scientifique. Ses travaux sont riches, même si on a tendance à n’en parler qu’en surface.
  5. Il existe un site web qui permet de vous entraîner à détecter les micro-expression. Cliquez ici pour l’essayer, il y a une démo gratuite.

Comment détecter les micro-expressions sur le visage de quelqu’un ?

Notre visage cache de nombreux muscles. Ce sont eux qui activent les micro-expressions lorsque vous vivez une émotions. L’idée va donc consister à connaître les principaux muscles activés lors des principales émotions que l’on rencontre au quotidien. Sur les schémas ci-dessous, le “M” signifie “muscle”.

Au fait, pas la peine de retenir tous ces muscles ! C’est surtout pour votre culture générale.

myot01 myot021

Les 7 émotions de base à connaître

Ekman a pu déduire que les micro-expressions étaient les mêmes pour chaque individu sur Terre lorsque nous vivons l’une de ces 7 émotions :

  • Joie
  • Tristesse
  • Colère
  • Peur
  • Dégoût
  • Surprise
  • Mépris

Autrement dit, nous activons tous les mêmes muscles pour exprimer la joie, la tristesse, et ainsi de suite. Il a documenté, quelques années plus tard, 15 autres émotions que nous ne verrons pas dans cet article (comme par exemple l’amusement, la gène, la honte, la culpabilité).

Voyons comment détecter chacun de ces 7 émotions en analysant le visage de vos interlocuteurs.

Analysez les micro-expressions de chaque émotion

1. Détecter la joie

Il existe une technique pratiquement imparable pour détecter “la vraie joie” d’une joie feinte. Il s’agit d’analyser les rides autour des yeux lors d’un sourire.

Pendant un vrai sourire, les yeux vont se plisser sur chaque côté extérieur. On appelle cela un sourire de Duchenne. Très peu de gens savent feindre un sourire de Duchenne, c’est à dire plisser correctement les yeux pour de faux.

En dehors du sourire, la joie va s’exprimer par l’activation de différents muscles : les joues et les muscles des lèvres et autour des lèvres vont monter.

Il existe un petit exercice en ligne très sympa pour tester vos capacités à déceler une vraie joie d’une fausse joie, c’est ici et c’est totalement gratuit, je vous le recommande chaudement.

joie-chris2004

joie

2. Détecter la tristesse

L’apparition d’une micro-expression de tristesse montre évidemment un état affectif douloureux.. Les caractéristiques de la micro-expression de tristesse sont les suivantes :

  • les commissures des lèvres tombent légèrement (muscles triangulaires).
  • l’intérieur des sourcils remonte légèrement (muscles frontaux).
  • les paupières supérieures s’abaissent (muscles orbiculaires, partie palpe-brale).
  • le regard se perd dans le vide.

Micro-expression de la tristesse

tristesse

3. Détecter la colère

La colère est souvent due à une frustration, à un manque, ou à une blessure. Dans ce dernier cas, l’émotion peut devenir plus forte que de la simple colère et peut se transformer en agressivité. Plusieurs muscles s’activent pour cette émotion :

  • les lèvres se pincent (muscles orbiculaires de la bouche)
  • les sourcils se froncent : ils se rapprochent, tendent vers le bas, la ride du lion apparaît dans la glabelle (zone entre les deux sourcil) (muscles pyramidaux)
  • les narines se dilatent.

Micro-expression de la colère

colere

4. Détecter la peur

La peur est la réponse, pour tout individu normal, à un danger ou une menace. Elle peut également se présenter lors de la douleur. Voici les symptômes musculaires :

  • les sourcils se lèvent et se rapprochent (muscles frontaux)
  • les paupières supérieures se lèvent (muscles orbiculaires, partie palpébrale)
  • les paupières inférieures se tendent au coin intérieur de l’œil (muscles orbiculaires, partie palpébrale)
  • la bouche s’entr’ouvre et s’étend vers l’extérieur du visage (muscles carres de la lèvre inférieure + muscle houppe + muscles orbiculaires de la bouche)
  • les pupilles se rétractent
  • les poumons inspirent de l’air

Micro-expression de la peur

peur

5. Détecter le dégoût

Le dégoût est l’émotion ressentie lorsque vous êtes face à quelque chose ou quelqu’un que vous rejetez profondément.

Savez vous quelle émotion représente le mieux le visage de la haine ? Et oui, c’est le dégoût. Il ne s’agit pas uniquement d’une émotion ressentie devant un plat qui a l’air infect 🙂 Les symptômes musculaires du dégoût sont les suivants :

  • la lèvre supérieure se relève, laissant apparaître les dents supérieures (muscles carres de la lèvre supérieure)
  • le nez se plisse, les narines remontent et se dilatent (muscle traverse du nez)
  • les sourcils se froncent (muscles pyramidaux)
  • le menton se contracte (muscle houppe)

Micro-expression du dégout

degout

6. Détecter la surprise

Cette émotion est provoquée par un événement inattendu. Elle dure toujours moins d’une seconde, puis s’estompe ou laisse place à une autre émotion. Vous avez déjà vu une expression de surprise qui dure plus d’une seconde ? Alors il s’agissait d’une fausse surprise, ou d’une vilaine exagération. En effet selon Ekman, lorsqu’une expression de surprise dure plus d’une seconde, c’est qu’elle est simulée (en tout ou en partie).

Voici les symptômes musculaires d’une surprise réelle :

  • les sourcils remontent (muscles frontaux)
  • les yeux s’écarquillent (muscles orbiculaires, partie orbitale)
  • la bouche s’entr’ouvre (muscle platisma, muscles carres de la lèvre inférieure et muscles houppes)

Micro-expression de la surprise

surprise

7. Détecter le mépris

Le mépris est souvent ressenti lorsqu’on se sent supérieur à quelqu’un. C’est une des expressions les plus faciles à reconnaître car c’est la seule à être unilatérale (d’un seul coté).

  • les lèvres remontent d’un seul côté, souvent le côté gauche car le cerveau droit gère les émotions (muscle zygomatique)
  • le menton s’élève, la tête penche légèrement en arrière (muscle occipital)

Micro-expression du mépris

mepris

Comment s’entraîner à analyser les micro-expressions ?

Il n’y a pas de secret : vous devez pratiquer au quotidien. Vous devez vous concentrer sur vos interlocuteurs et prendre des photos mentales des émotions que vous remarquez. Par exemple lorsque quelqu’un rit, dites-vous “ah, il rit ! Je dois observer des détails sur son visage”. En faisant cela :

  • Vous pourriez passer pour un-e taré-e si vous regardez le visage des gens avec trop d’attention. C’est toujours un danger lorsqu’on analyse les gens. Soyez donc discret, n’abusez pas.
  • Cependant, vous allez mémoriser tout un tas d’émotions et d’expressions du visage très naturellement. C’est comme si vous regardiez une carte du monde tous les jours : au bout d’un moment, vous finirez bien par connaître chaque pays et chaque forme de pays par cœur.

À part cela, vous devriez absolument essayer les entrainements en ligne. Ils vous permettent de mettre en pratique de la pure théorie très facilement. C’est un bon moyen de passer d’un article théorique à la mise en pratique réelle. Voici les meilleurs sites pour vous entrainer :

  • Emotions Ninja (25€). En plus du logiciel d’entraînement, vous bénéficiez d’une très bonne formation vidéo sur les micro-expressions.
  • FACS, de Paul Ekman (50$ – 350$). C’est un bon logiciel, mais il est très cher malheureusement.
  • Humintell (119$+). Très bon logiciel aussi, mais encore une fois, un peu trop cher à mon goût.

Si vous souhaitez acheter des livres à ce sujet, vous devriez vous diriger vers Je sais que vous mentez de Paul Ekman, c’est une excellente référence sur le sujet du mensonge et des micro-expressions.

En bref

Avec de l’entraînement, vous arriverez sans mal à détecter les principales micro-expressions chez vos interlocuteurs. Il ne s’agit pas de les “voir” réellement, car une micro-expression disparaît trop vite pour qu’on puisse la discerner clairement.

Il s’agit en réalité d’analyser assez passivement le visage de vos interlocuteurs pour y détecter tout un ensemble de muscles dont le mouvement semble converger vers une émotion que vous connaissez. Pour cela, pas de mystère : il faut vous entraîner à analyser le plus régulièrement possible les gens que vous fréquentez, avant de passer à des inconnus.

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

4 commentaires

Stéphane

Stéphane Paton

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

Refaites le monde avec nous