3 peurs sociales que vous devez affronter pour être heureux

On a tous peur de quelque chose. C’est humain. Ne jouez pas les gros bras, ne vous mentez pas à vous-même en prétendant le contraire. D’abord parce que la peur est certainement l’émotion la plus ancienne du monde, qui est à la fois commune aux hommes et aux animaux. Mais en plus de nos petites phobies, nous avons aussi des peurs sociales.

On a peur lorsque l’on est face à un danger.

Par exemple pour survivre à la Préhistoire, les hommes devaient lutter pour manger, boire, vivre… Et bien sûr, on ne lutte pas sans peur. Car la peur déclenche en nous une libération d’adrénaline qui nous permet d’utiliser les deux stratégies de survie : fuir ou combattre.

Aujourd’hui, nos peurs sont différentes : il y a nos vraies peurs et celles que l’on se crée. Et croyez-moi, on ne manque pas d’imagination. Et le pire, c’est que plus on s’imagine une scène, plus on y croit, et plus on a peur… (peur d’être agressé alors qu’on n’a jamais été agressé, peur d’un accident de voiture, etc.)

Pourtant, bien souvent ces peurs sont des croyances ancrées au plus profond de nous qui nous bouffent la vie, et nous empêchent de nous épanouir pleinement avec les autres, au quotidien (et c’est bien dommage). 

Voyons ensemble 3 peurs sociales à éliminer absolument.

peurs sociales : ne pas être aimé

1. J’ai peur de ne pas être aimé(e)

Vous avez tellement ce besoin d’amour que vous paniquez dès que vous sentez la moindre froideur de la part de votre partenaire ou de vos amis.

Et les petites prises de tête de rien du tout… J’en parle pas. Vous dramatisez tout et vous vous créez votre propre mélodrame.  

Cette peur de ne plus être aimé(e) vous terrorise tellement qu’elle vous pousse à appeler votre partenaire 25 fois par jour, à demander sans cesse de nouvelles marques d’affection et de nouvelles preuves d’amour…

Et votre jalousie grandit de plus en plus car vous êtes convaincu(e) que les proches qui entourent votre partenaire vous volent l’amour dont vous êtes dépendant(e). 

peurs sociales : jalousie

Bilan des courses : loin d’être dans une relation heureuse et stable, vous enfermez votre partenaire, vous l’emprisonnez dans vos exigences d’amour et d’attention à 1,70€. Et votre partenaire finira par vous quitter pour retrouver un peu d’espace vital (et on ne lui en voudra pas).

2. J’ai peur de ce que pensent les autres

“Et si je fais ça, qu’est-ce qu’il va penser ?“, “Et si je dis ça, pour qui elle va me prendre ?” “Et si je m’habille comme ça, qu’est-ce qu’on pensera de moi ?” … Vous la reconnaissez ? Cette petite voix intérieure qui nous a tous pourri l’esprit.

Si cette voix vous est familière, c’est que vous aussi, vous vous êtes déjà abstenu de faire quelque chose qui vous plaisait, uniquement parce que vous vous êtes soucié de ce que les autres allaient penser de vous.

Le plus terrible avec cette peur, c’est que vous laissez à n’importe quel teubé le pouvoir de décidez de qui vous êtes, et il aura beau dire tout ce qu’il veut, vous le laisserez faire.

Il pourra même vous traiter de radin alors que vous êtes la personne la plus généreuse du monde, vous y croirez.

peurs sociales : le regard des autres

Regardez comme un compliment ou une critique de la part d’un parfait inconnu vous touche, alors que vous ne reverrez probablement jamais cette personne et qu’elle n’a aucune influence sur vous.. Bizarre hein ?

Alors oui, il n’y a rien de mal, il suffit juste de se défaire de ce jugement qui bien souvent est aléatoire et sans grand intérêt. Vous êtes qui vous êtes. Vous n’êtes pas ce que Michel ou Paul disent de vous.

Une fois que vous aurez compris cela, vous serez libre de faire ce que vous voulez, sans vous soucier de ce que la terre entière va penser de vous !

3. J’ai peur d’être seul(e)

Cette peur sociale a toujours existé, mais je pense qu’elle est de plus en plus forte aujourd’hui.

Communiquer n’a jamais été aussi simple qu’au 21ème siècle. Internet, les réseaux sociaux, les SMS nous permettent en permanence de nous sentir entouré. Et pourtant, j’ai la triste impression que les gens sont de plus en plus seuls, qu’ils en ont peur et qu’ils en souffrent.

Regardez autour de vous : combien de mariages, de vies à deux se sont construits sur la crainte de la solitude ? Combien se privent de leurs rêves ou d’expériences qui auraient pu les enrichir parce qu’ils auraient été amenés à vivre seuls ? 

peurs sociales : peur d'être seul

Si c’est votre cas, sachez que c’est avant tout parce que vous ne vous sentez pas bien avec vous-même.

Vous retrouver seul, c’est faire face à vos petits démons, à ces peurs qui vous angoissent… Et comme ça vous effraie, vous recherchez sans cesse de la compagnie (même si elle vous ennuie). Bref, vous fuyez.

Et malheureusement pour vaincre cette peur de la solitude, rien de mieux que la confrontation. Analysez ce qui vous angoisse, prenez soin de vous, envoyez vous des messages rassurants. Et vous verrez, vous deviendrez vous-même votre meilleur ami.

Quelques mots pour conclure sur nos peurs sociales…

Il ne tient qu’à vous de vous débarrasser de ces petites peurs sociales. Prenez le temps d’analyser ce qui vous fait peur, posez vous toutes les bonnes questions…

Et lorsque vous aurez décrypté vos peurs, sachez qu’elles ne disparaitront pas du jour au lendemain.

Exterminer une peur, c’est un travail de tous les jours. Alors soyez patient, chacun de vos efforts paieront, c’est promis.