Accueil > Mentalisme > Les 16 commandements pour détecter le mensonge

Les 16 commandements pour détecter le mensonge

Lorsque nous suspectons un individu de mentir, nous avons appris une somme de détails qu’il convient de relever. Notamment au niveau du langage, de sa motricité, de la relation entre ses gestes et sa parole et dans son non-verbal. Apprenez enfin à détecter le mensonge.

Le langage pour détecter le mensonge

Le manque de sincérité d’un menteur le conduit à adopter un langage différent :

  • Des détails inutiles seront utilisés pour convaincre l’auditoire lors d’un mensonge
  • Un menteur n’est pas à l’aise avec les silences ou les pauses lors du dialogue
  • Un menteur utilise souvent un langage distancié
  • Un menteur utilisera plus facilement le sarcasme ou l’humour pour éviter la conversation

La motricité pour détecter le mensonge

Il est difficile de mentir et de réaliser une action motrice en même temps :

  • Un menteur aura peu de gestes amples, et préfèrera les gestes petits, en fermeture, assez rigides et proche du corps
  • Les mains d’un menteur toucheront rarement la poitrine ou le cœur et seront peu ouvertes et plus proches du corps
  • Les mouvements d’un menteur sont courts.

Les gestes et la parole

Le corps ne ment pas, s’il n’est pas d’accord avec la parole, il le montrera :

  • Les gestes et les émotions ne sont pas congruents, ils ne correspondent pas
  • Les mouvements du visage ne sont pas complets, seuls certaines parties du visage bougent pendant que d’autres restent immobiles (exemple du sourire de Duchenne)
  • Les émotions sur le corps ou le visage ne s’affichent pas de manière synchrone avec le discours
  • Un menteurs réalise beaucoup moins de gestes illustrant son discours. Il préférera inconsciemment les gestes symboliques de protection ou de fermeture

Le non-verbal purement

Le non-verbal d’un menteur est relativement typique et particulièrement axé sur la défense :

  • Lors d’un mensonge, une personne peut chercher à positionner un objet (ou meta-objet) entre elle et vous.
  • Une personne coupable qui est accusée est souvent sur la défensive alors qu’une personne honnête sera plutôt dans une position offensive.
  • Un menteur peu avoir de nombreux gestes « parasites » : auto-contacts ou micro-démangeaisons au visage, à la gorge, à la bouche ou l’arrière du corps.
  • Des micro-expressions (1/15s) apparaissent sur le visage lorsque le menteur tente de contrôler ses émotions.
  • Un menteur peu avoir de nombreux contacts visuels avec son auditeur. Il souhaite vérifier si son mensonge est accepté.

Pour finir…

Bien évidemment s’il suffisait de repérer un ou deux signes pour affirmer que l’on fait face à un menteur, tout cela serait plus simple. Hélas, il est nécessaire d’observer une somme significative de signes et de les comparer à une grille d’analyse (en clair “comment se comporte votre sujet habituellement”).

Je vous invite maintenant à tester vos connaissances en analysant ces hommes politiques en plein discours :

Enfin, l’important n’est pas d’avoir eu raison avant de le vérifier, mais de ne pas se tromper après vérification. Restez impartial dans vos analyses et ne divaguez pas dans l’émotionnel.

 

26 commentaires

  • Salut Felix,

    Tu pourrais rajouter ce qu’on devrait remarquer au minimum pour chaque vidéo ? Ca permettrait d’infirmer ou de confirmer ce que l’on pense ! Sinon très bon article 🙂

      • D’accord ! Bon je dis ce que j’ai vu alors :
        Nixon :
        – Il fait un non avec la tête quand il dit qu’il a tout gagné honnêtement
        – Il recule en arrière et se met en position défensive à la fin

        Lacourt :
        Rien remarqué, bizarre

        Sarkozy :
        – Utilisation de beaucoup de manipulateurs, mais bon il est connu pour avoir beaucoup de tics, donc je ne pense pas qu’ils comptent tous
        – Il fait une moue de la bouche
        – Il revient sur ses propos

        Clinton :
        – Il se mord les lèvres
        – Manipulateur avec sa main
        – Il a un haussement de sourcil bref à un moment

        🙂

        • Par rapport à Camille Lacourt, il ne semble pas si ravi que ça à l’idée de partager sa première place.
          En effet tandis qu’il prétend être très heureux son sourire vire vers le bas, de plus on peut voir le sourire de Duchenne a plusieurs reprises.

          Bonne journée.

  • Pour la vidéo de Camille Muffat , je dirais qu’il ne fait que tourner la tête pour dire non pendant toute la vidéo.
    Pour la vidéo de Sarko ( celle qui va , car une n’est plus accessible ) , à la 30eme seconde , il a une micro expression de 🙁 , qui peut traduire le mensonge.
    Merci pour cet article intéressant en tout cas 😉
    Julien

  • Le 17 mensonge :

    Vous avez 10 jours pour me demander un remboursement si le livre ne vous plaît pas. Je vous rendrai votre argent immédiatement.

    J’ai déjà envoyé la demande depuis 4 jours, et je n’ai toujours pas de réponse pour un livre qui coûte 25 € et non les 22 annoncés.

  • Mentir demande un effort cognitif pour imaginer une histoire crédible, contrôler son discours et ses mouvements. Sinon on risque fort de se trahir. Cet effort nous coûte cher et se répercute sur notre attitude qui semble moins souple, plus crispé. Sur les vidéos on sent bien les tentatives de contrôle, les petits moments de réflexion (je dois dire ceci et pas cela).

    Quelqu’un qui dit la vérité n’a pas besoin de faire cet effort. Il puise directement dans sa mémoire. Les faits lui viennent de façon fluide et son corps réagit lui aussi avec cette fluidité.

  • Bonsoir à tous,

    Content que cet article vous plaise.
    Je vous propose bientôt ce que l’on peut voir et interprêter dans chacune des vidéos, mais sachez que certains sont particulièrement dense et risque de demander beaucoup de place !

    Chez Camille, notons quand même une micro expression de mépris lorsqu’il évoque le mérite de son acolyte et son “incapacité” à regarder ce dernier.

  • Pas évident d’analyser quand on débute !
    Nixon :
    peu de gestes, il prend appui sur le pupitre et le “tient” même entre ses mains
    son geste final est unrecul et il croise les bras = position de fermeture
    Camille
    son regard par de très nombreuses fois s’oriente vers la gauche et c’est même très fort quand il dit “j’ai beaucoup forcé” or je ne crois pas me tromper quand je dis qu’il cherche à cet instant dans la partie du cerveau qui fabrique des histoires et non dans la mémoire
    il n’a aucun sourire quand il dit “j’éclate de joie” c’est plutot un rictus auquel ne participent pas les yeux
    Sarkozi :
    je n’arrive pas a detecter
    Clinton :
    se mord les levres
    geste très court et repete de l’index

    Quand aurons nous un retour commenté pour ces videos ?

    Merci

  • Ce qui est intéressant dans la vidéo de Clinton, c’est que l’on a deux moment : quand il ment, son front ne bouge pas, car il ne hausse jamais les soucils. Quand il dit la vérité, il accompagne ses propos de haussements de sourcils.

  • Bonjour à tous.

    En ce qui concerne la vidéo de Camille Lacourt, voici ce qui est notable :

    Camille Lacourt
    Jéremy Stravius

    – C.L. utilise une distanciation à la seconde 00:26, il dit en effet “après je voie que Jérémy éclate de joie, j’regarde son truc » en parlant de l’affichage du nom de J.S. sur les écrans”.

    – On distingue difficilement une micro-expression de regret et de déception, particulièrement lorsqu’il dit constater son ex-æquo.
    Sourcil arrondi vers le bas, regard vers le bas…

    – A la seconde 00:31, Lacourt secoue la tête pour dire « non », alors qu’il s’exclame : « Je suis ravi ».

    – Il enchaîne tout de suite après par une micro-expression de colère.
    Sourcils rapproché, en “V”, machoires serrées, crispée.

    En revanche les pauses ne sont pas à prendre en compte comme signe de mensonge, car il est essoufflé.

  • Voici ensuite, ce qui est intéressant dans la vidéo de Mr Bill Clinton, qui est, à vrai dire, une merveilleuse pierre de touche pour ce genre d’exercice.

    – Bill Clinton se pince les lèvres, dès le début de la vidéo.

    – Il appuie son discours grâce à son index, en le martelant de pauses.
    – Il utilise une distanciation : au lieu de dire “Miss Lewinsky”, il prononce “this woman”.
    – Lorsqu’il dit “I did not have sexual relation with this woman, miss Lewinsky” , il fait oui de la tête, contredisant ainsi son discours.
    – De la seconde 00:17 à la seconde 00:20, les muscles frontaux de Clinton se redresse, laissant apparaître une expression de peur.
    – Il répète le mot “never” afin d’insister inutilement sur sa vérité (qui n’en est pas une, vous en conviendrez).

  • Et enfin ce qui est notable dans le discourt de Mr Nixon (mon préféré).

    -Richard Nixon se répète beaucoup,
    -S’accroche fermement à son pupitre (besoin de réconfort, pas sûr de lui),
    -Fait quelques pauses,
    -Et réalise un mouvement de retrait suivi d’un croisement de bras : posture très distinctement défensive.

  • En se qui concerne Mr N. Sarkozy, regardez bien sa bouche à la 31ème seconde.
    Il exécute involontairement un relèvement de la lèvre inférieur (mucle houppe) qui se traduit de manière cognitive par la “validation de la crédibilité des propos que l’on s’apprête à tenir”.

  • Très bon article qui résume fort bien différentes manières de détecter le mensonges. Mais commencer directement par les hommes mentant probablement le mieux est ma foi un peu compliqué mais pas moins intéressant ( et révélateur).

  • Boujours,cecis est un article fort interessant je vous en remerçie
    apres pour les videos je l’ai est regardé une par une en essayant de reperé le moindre petit detail:
    Pour Richard Nixon:je trouve quil ce repete beaucoup dans c’est propos,il prononçe plusieurs fois les memes mots,trouve quil a une position deffensive,il hausse beaucoup les souciles (apres ceci est peu etre un tic) et surtout a la fin de son discourd jai remarque quil croise les bras cela signifie pour moi qui navais pas vraiment envie de parlé… Je ne voit rien de special pour camille lacourt mais pour nicolas sarkozy il arrete pas hausse les epaule puis les sourciles,pour moi je voit direct un menteur et pour le dernier bill clinton il ment aussi il ce mort les lévres et il fait toujours “non de la tete” voila ce que jen pense en resumé…

  • Bonjour,

    C’est un article intéressant, cependant, je pense que, comme dans d’autres cas, toutes les caractéristiques ne s’appliqueront pas forcément à un menteur précis.
    Certains peuvent manipuler avec plus ou moins de tact, comme on nous l’apprend ici. :p

    Un détail intéressant : Les caractéristiques décrites ici, peuvent aussi faire penser à quelqu’un de très timide, non ?

  • Bill Clinton

    Il commence en se pincant les levres car il est mal a l’aise de son propre mensonge … Il donne avec se geste comme sigaux, je refechis serieusement. Mais il est trahi par la micro expression de la joie. Il a aimer Ca betise!! Et on lembete avec ca.

    Droiture, peu de gestes, le corps est maitrisé.
    Le mouvement de la tête est ferme, Le regard sûr pour marquer sa dominance” ce que je dis et ce que je pense”. Il regarde l’audience pour verifier que son mensonge passe bien et il impose son regard “g raison” en plissant les yeux.

    Sa bouche est bien articuler, recentrer sur elle mm. Un signe dagressivite ALORS que son regard ce ve dominant et rassureur.

    Etc etc……
    Il y aussi d signes que lon ne vois pas qui prouve quil se concentre bien sur son mensonge en public.et qui est en corrélation avec les micro expression de sa bouche “agressive”.
    Le refoulement de la culpabilité, de la honte.

    Pas dexpression de surprise : le mensonge est maitrisé.

    Et pour finir
    Sa voix a la fin montre bien sa hate den “finir” et “correctement” avec son intonnation de la fin.

    Puis il se leve ….encore qq micro expression ave le corps (dos epaule) puis sa bouche qui sourit jaune( chouette c fini mais je sui un ptit con)…..ET son regard evasif vers le sol (Ouff mais c vrai que jai menti mais c mon histoire, on en a tous!!)

    Bref …. il a Menti

    • Ouais enfin, je suis pas expert, mais au contraire c’est assez flagrant qu’il mente :
      – il est accroché à son micro, qu’il caresse de l’index, et au moment où il dit “ni maintenant”, il lève cet index (ce qui pourrait indiquer la vérité, le seul geste qu’il fait dans tout le discours), puis le repose rapidement pour “ni avant”. Regarde d’autres députés parler au micro, ils ne s’accrochent pas autant au micro (il est accroché comme si il avait peur de tomber). Son index est très révélateur.
      – il n’a aucune expression faciale, ses yeux ne bougent pas d’un poil. Quand il cligne des yeux, le mouvement est forcé au moment où il passe de “je n’ai pas” (vérité) à “je n’ai jamais eu” (mensonge).
      – sa tête fait “oui” tout le long du discours, il se force à lancer des attaques pour se défendre
      – son discours est trop préparé, à part le passage où il énonce le nom “Mediapart”. On sent que c’est le seul passage où on le voit vraiment penser, alors que le reste du temps il ressemble à un enfant récitant par coeur.

      Une vidéo plus intéressant est celle-là : http://www.youtube.com/watch?v=qSkDIarh8Ac
      On sent 2 phases quand il parle: quand il nie avoir des comptes en suisse et quand il dit n’avoir pas pensé à démissionner. Son attitude est complètement différente, il ne bouge plus la tête de haut en bas mais de gauche à droite (“non”, comme ce qu’il dit), il lève un bras, ses phrases ne sont plus coupées, ses yeux et paupières se mettent à bouger, sa voix change de ton (colère).

  • Pour repondre a guy, je trouve que mr cahuzac est hesitant .On note un bref regard a gauche 00:12 minute .La façon dons il bouge ses doigts sur le micro me parait suspect.J’ai aussi regarder la question posé au ministre , à l’anonce de celle-ci mr cahuzac a de nombreuse micro crispation au niveau du visage et exprime un certain degout .
    J’espère que d’autre video seron proposé.
    Merci

  • Merci pour cette art8cle firt intéressant.

    Il me semble quand même interessant de dire qu’ évaluer les signes comportementaux d une personne après que son mensonge est avéré risque de nous influencer a ne voir que les signes qui ont été prédeterminer. Le risque d une prédiction auto validante est grand.

    D autre part, il faudrait faire une sorte de diagnostic différentiel. Je m explique, Nixon par exemple se tient beaucoup sur son pupitre et se répète souvent. Maus qu en edt il des discours ou il ne ment pas. Peut etre qu il a la meme attitude ou pas, mais l on ne peut pas s exonérer d une comparaison.

    Ainsi quand je veux savoir si quelqu un ment. Je lui pose d abord des questions annodines qui appelle a des réponses vraies ensuite je lui pose la question qui dérange et je fais le differentiel. C est assez efficace dans le xas ou je ne connais oas la personne. Si je l a connais alors. La première phase n est pas nécessaire car j ai déjà repéré ce dont j avais besoin d un point de vue verbal, paraverbal et nonverbal.

    Il reste à noter que le repérage d un mensonge est loin d etre aussi simole et aussi sur que dans le mentalist ou lie to me.

  • Bonjour,
    C’est en cherchant quelques détails sur une attitude singulière, que Google m’a gentiment conduit sur votre site.
    Quelle curieuse surprise de lire des témoignage de personnes qui se disent manipulateurs, ou apprentis en la matière… et en sont fiers. Très étonnant de s’exercer en visionnant des vidéos de personnes prétendument (ou réelement) menteuses au moment ou elles s’expriment.
    Or pour décrypter un message non verbal vous oubliez beaucoup de paramètres. Il y a des facteurs de morphologie naturelle du visage, voire du corps. Une gêne peut être d’une toute autre nature (souci personnel, distraction visuelle., public…) et modifier une attitude normale jusqu’à la rendre suspecte. Les hommes publics ne donnent tous qu’une facade et ne peuvent jamais être naturels.
    Maintenant, observer ou être observé à la loupe, ça peut rendre paranoïaque. Il y a même de fortes chances pour que votre regard d’observateur paraisse froid, méfiant, anxieux… je m’arrête là. Je ne me pretends pas mentaliste (pas assez d’intérêt pour les séries TV) mais ma certitude, c’est que la faculté aiguisée d’observation en temps réel ne s’ apprend pas elle est innée.
    En ce qui concerne l’analyse par vidéo, c’est sûrement le fruit d’études poussées, et d’une prédisposition naturelle. Malgré tout, cela peut également aboutir à des avis contradictoires et à des erreurs. Des gens ont été comdamnés par un jury à tort, parce qu’ils avaient une attitude “non conforme”. Attention à ne pas jouer aux apprentis sorciers.

    • Bonjour,

      Je suis en partie daccord avec toi je penses qu’il faut avoir un certain esprit ďanalyse qu’on acquiert par expérience mais ce n est pas inée, tout dépend de la vie qu’à mener ľindividu, pour ne pas tomber dans la paranoia ou ľautopersuasion il faut toujours regarder la personne ou la situation ďune manière neutre
      Sinon ça n a pas grande valeur, mais il s’agit tout simplement d’analyse de facteurs, ce n’est pas une science exacte et très peu de personne pourrait être de ŕéel “Mentaliste” moi c est la première fois que je m y intéresse j ai 26 ans et suis quelqu un de très observateur je viens juste m informer, après ce n est que mon avis!

Retrouvez-nous sur Facebook