Comment devenir (réellement) anonyme sur Internet ?

Mauvaise nouvelle : cacher votre IP ne suffira pas à devenir anonyme sur Internet. Bonne nouvelle : il y a des solutions.

Votre IP n’est pas le seul moyen pour vos interlocuteurs de vous identifier sur Internet. Les cookies et votre adresse MAC (rien à voir avec Apple) sont deux autres manières de vous pister. Je vais rapidement détailler ces 2 points avant de revenir en détails sur votre adresse IP.

À la fin de cet article, vous saurez tout ce qu’il faut savoir pour devenir anonyme sur internet.

Apprenez à gérer vos cookies

Il s’agit de petits fichiers que peuvent déposer sur votre ordinateur les sites web que vous visitez pour vous reconnaître à chaque fois que vous re-visiterez leurs pages. Les cookies sont utilisés pour améliorer votre navigation (par exemple dans les formulaires de connexion afin d’enregistrer vos identifiants pour la prochaine fois).

Dans l’autre grande majorité des cas, les cookies sont utilisés pour afficher de la publicité ciblée sur votre écran. Faites une recherche sur LaRedoute.fr (par exemple) à propos de TV écran plat. Je mets ma main à couper que pendant 2 semaines, vous ne verrez que des publicités pour des écrans plats partout sur le web. Merci qui ? Merci les cookies.

Cet article du monde explique les cookies en détails de manière assez intéressante, je vous encourage à le lire. Si vous souhaitez être vraiment anonyme d’un point de vue “cookie” lors de votre prochaine session, pensez à surfer en navigation privée. La navigation privée est une fonctionnalité des navigateurs Internet récents qui permet de surfer sans enregistrer le moindre cookie et historique sur vos PC. La navigation privée s’appelle aussi le porn mode. Je vous laisse deviner pourquoi.

Votre adresse MAC peut aussi vous trahir et vous empêcher de devenir anonyme sur internet

L’adresse MAC est une adresse qui identifie votre matériel réseau. Par exemple votre carte wifi si vous utilisez le wifi intégré de votre ordinateur portable, votre clé USB Wifi si vous utilisez une clef wifi, votre carte ethernet si vous êtes branché via un câble, etc. Voici quelques exemples d’adresses MAC au hasard :

2A-CC-62-6B-CA-E8
4E-8F-4E-53-2D-30
46-C3-A4-4B-36-45

Cette adresse MAC est unique et permet d’identifier, parmi tous les équipements de la planète, le votre. Spécifiquement. Un organisme international est chargé de distribuer les adresses MAC aux constructeurs de matériel réseau pour éviter que 2 équipements ait la même adresse MAC. Balèze, quand on y pense.

Lorsque vous communiquez avec quelqu’un, il lui est pratiquement impossible d’obtenir votre adresse MAC à distance. Les rares cas où cela est possible concernent par exemple une faille Internet Explorer. Certains appelleront ça une fonctionnalité, moi j’appelle ça une faille de sécurité.

Sur Internet donc, l’adresse MAC n’est absolument pas un problème. Sur un réseau local par contre, l’adresse MAC des ordinateurs est facilement accessible aux autres ordinateurs du réseau. Tout dépend de la configuration du réseau, mais n’essayez pas d’être anonyme sur un réseau local comme celui de la fac ou de votre travail. Votre adresse MAC pourrait bien vous trahir ! Changer d’adresse MAC est toutefois possible en bidouillant.

Comment changer d’adresse IP ?

Maintenant que vous savez presque tout, discutons de votre adresse IP. Sur Internet, le couple “cookie/IP” est la meilleure manière de vous pister à longueur de temps. Maintenant que vous savez comment vous débarrasser des cookies, voyons comment changer d’IP.

Comprendre le fonctionnement d’un proxy

En informatique, un proxy est une sorte de « filtre » par lequel va passer votre connexion Internet. Ces filtres peuvent servir à censurer certaines pages web. C’est peut-être le cas dans votre école ou dans votre entreprise : les pages que vous visitez sont analysées par un proxy afin de bloquer les sites porno par exemple.

Dans le cas de l’anonymisation, le proxy que nous utiliserons ne servira évidemment pas à bloquer des sites X. Notre proxy nous servira d’intermédiaire avec le reste d’Internet.

En temps normal, lorsque vous voulez accéder à une page web, votre ordinateur va directement se connecter au serveur web qui héberge la page pour la récupérer. Voila un schéma simple de la situation où vous demandez à votre navigateur de vous afficher la page d’accueil de Google.fr :

schema1

En utilisant un proxy, le schéma devient le suivant :

Devenir anonyme sur Internet avec un proxy

Dans cette situation, vous demandez à votre proxy de demander à Google de vous afficher la page. Google ne discute plus directement avec votre ordinateur mais plutôt avec votre proxy qui vous sert d’intermédiaire. C’est une sorte de téléphone arabe : le destinataire ne connaît pas l’émetteur grâce aux maillons intermédiaires.

Où trouver un bon proxy et comment l’utiliser ?

Méthode #1, le proxy basé web

Voici 2 proxy basés web que je vous recommande :

Le principe est simple : vous allez sur l’un de ces deux sites, vous tapez l’adresse du site que vous voulez visiter anonymement et hop, vous y êtes. Hidemyass et site2unblock vous servent d’intermédiaire, comme sur mon schéma un peu plus haut.

C’est pratique si vous avez besoin d’un proxy rapidos, mais les inconvénients de cette méthode sont nombreux :

  • C’est lent ;
  • Il y a souvent de la pub ;
  • Ce n’est pas transparent à l’utilisation : vous êtes obligé de passer par un site pour afficher les sites que vous voulez voir…
  • Ce n’est pas forcément très sécurisé (je ne taperai pas d’identifiants sensibles en passant par un proxy basé web personnellement) ;

Passons plutôt à la deuxième méthode.

Méthode #2, le proxy dédié (ou mutualisé)

Cette méthode est plus sûre et plus pratique que la précédente. Problème : elle est souvent payante.

Au lieu de passer par un site web du type HideMyAss pour surfer anonymement, vous allez louer un serveur proxy personnel et demander à votre ordinateur de toujours passer par ce proxy pour communiquer avec le reste d’Internet (cf mon schéma plus haut encore une fois). L’avantage, c’est qu’une fois la configuration de votre ordinateur terminée, tout ça devient totalement transparent pour vous ! Vous utiliserez votre navigateur Internet comme vous l’avez toujours fait, sans même vous rendre compte que vous passez par un proxy.

Pour louer un proxy, je vous recommande ce site : SSL Private Proxy. Pour $1,40/mois (à l’heure où j’écris cet article), vous pouvez louer un proxy rapide, sécurisé et dédié. Cela veut dire que vous serez le seul au monde à l’utiliser. Il existe des proxy mutualisés que vous pouvez partager avec d’autres utilisateurs. Ils sont moins chers, mais moins sûrs (et moins rapides potentiellement). À vous de voir, en fonction de vos besoins !

Pour configurer le proxy sur votre ordinateur, je vous invite sur ces guides :

En configurant un proxy sur votre navigateur, vous anonymisez toutes les connexions émises et reçues par votre navigateur. Utiliser un proxy sur Chrome ne cache pas votre adresse IP sur Skype, sur IRC ou sur d’autres logiciels qui n’utilisent pas le web.

Si vous souhaitez utiliser votre proxy pour TOUTES vos connexions, vous ne devez non pas configurer votre navigateur, mais votre système d’exploitation :

Vous trouvez que les proxy, c’est nul ? Vous n’avez pas TOR.

TOR est une technologie d’anonymisation très différente du proxy (ça y’est, vous comprenez mon super titre ?). Chaque utilisateur de TOR fait partie du réseau TOR et devient automatiquement un nœud du réseau.

Lorsque vous utilisez TOR pour devenir anonyme, votre ordinateur ne va plus communiquer directement avec le site que vous demandez (par exemple Google.fr) mais passera par différents nœuds du réseau Tor pour brouiller les pistes. Le schéma ci-dessous illustre parfaitement la situation :

Devenir anonyme sur internet avec TOR

Parmi les millions d’ordinateurs connectés au réseau Tor (dont vous ferez aussi partie de toutes manières) votre ordinateur va décider d’un chemin à prendre « au hasard ». Au final, le site web avec qui vous communiquez en bout de chaine ne sait absolument pas qui vous êtes. Il faudrait remonter tous les maillons de la chaîne… ce qui est impossible.

Tor est un système vraiment passionnant, surtout si vous possédez quelques notions en informatique de base. J’ai pris beaucoup de raccourcis pour vous expliquer le principe. Si vous avez envie d’en savoir plus, je vous recommande de visiter le site officiel du projet : torproject.org

Dernière manière d’être anonyme : le VPN

C’est la solution la plus efficace et la plus sécurisée de toutes, si vous vous débrouillez correctement. Un VPN est, au même titre qu’un serveur proxy, un intermédiaire entre vous et le reste d’Internet. La différence entre un VPN et un proxy est assez technique si bien que je préfère ne pas rentrer dans les détails ici.

Le problème du VPN, c’est qu’il est parfois un peu compliqué à configurer sur son ordinateur quand on n’y connait “rien”. Si vous êtes un peu geek, c’est la meilleure solution. Elle est transparente, pratique, sécurisée, anonymisante. Défaut : elle est payante, bien que de nombreux fournisseurs de VPN proposent des tarifs vraiment hallucinants comme actiVPN qui est mon préféré.

En bref : devenir anonyme sur internet

Cacher son IP sur Internet et sécuriser ses échanges a généralement un coût si l’on s’attache à une solution fiable et élégante. Je n’ai jamais parlé de “proxy gratuit” ou de “VPN gratuit” ici car je ne les recommande pas.

Si vous hésitez pour choisir votre VPN, faites confiance au super comparatif de nos amis de Undernews :

Le plus pratique selon-moi consiste à louer un petit proxy personnel si on y connait pas grand chose, ou un VPS si on est assez débrouillard sur un ordi. Les deux solutions se valent, bien que le VPS soit plus sécurisé par définition.

Tor Browser est une bonne alternative si vous n’avez pas envie d’être anonyme à longueur de temps. Défaut : c’est lent et surtout, ce n’est pas sécurisé du tout. Ne manipulez pas de données sensibles (mot de passe, numéros de carte bancaire, etc.) lorsque vous êtes sur le réseau TOR. La dernière machine en bout de chaîne, celle qui communique à votre place avec les sites que vous visitez, est toute à fait capable d’intercepter chacun de vos mouvements (contrairement aux autres). Tor est anonymisant mais pas sécurisant.